Un concept de machin autonome chez Mercedes

Le Vision Urbanetic est autonome, électrique, connecté, modulaire… Puisqu’on vous dit que c’est le futur

La rédaction | Le 9 janvier 2019 |

Au cas où vous n’auriez pas encore compris, répétons-le encore une fois : 2019 sera l’année des navettes autonomes, électriques, connectées, etc. Mercedes souscrit à cette réjouissante tendance, c’est pourquoi il ne s’est pas contenté de présenter le CLA au CES et y expose un concept dévoilé en septembre.

Vous avez sous les yeux le Vision Urbanetic, la Mercedes des navettes autonomes, électriques, connectées, etc. Comme toutes les autres, c’est à peu de chose près un gros skate-board électrique sur lequel on peut fixer différentes carlingues interchangeables. Ce module est conçu pour accueillir des passagers, mais il est possible de le remplacer par un autre dédié au fret.

En tant que véhicule autonome, le Vision Urbanetic veut avant tout inspirer confiance aux usagers de la route, notamment en leur annonçant clairement et à l’avance ses intentions. Des panneaux lumineux sur la face avant et les flancs permettent ainsi d’indiquer aux piétons et cyclistes que l’Urbanetic les a vus et qu’il tiendra compte de leur présence au moment de manœuvrer, ce qui est bien urbain de sa part.

Bien sûr, un tel véhicule ne peut être que connecté. Le système Mercedes « analyse l’offre et la demande en temps réel » pour gérer « une flotte autonome dont les trajets sont planifiés de façon flexible et efficiente proportionnellement aux capacité de transport requises. » Il peut aussi apprendre pour mieux anticiper les besoins. Si une boîte de nuit ferme ses portes tous les vendredi à la même heure, une escouade de Mercedes Urbanetic viendra par exemple d’elle-même se charger des étudiants imbibés. Avec un module spécial dégrisement ?

Articles associés

Plus d'articles