Le nouveau Mercedes CLA est (encore plus) un mini CLS

Et surtout une bête de technologie

La rédaction | Le 9 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Signe des temps, Mercedes a dévoilé son nouveau CLA au CES de Las Vegas en ne consacrant qu’un minuscule paragraphe en toute fin de pavé à ce qui se dissimule sous le capot (toujours trop court visuellement, même si la silhouette semble plus équilibrée).

Il faut croire que ce genre de considérations fait tache dans l’univers éthéré de la tech. Pensez moins « salon de l’auto », plus « keynote Apple ».

Venons-en au gros titre. Le nouveau CLA, sensiblement plus imposant que son prédécesseur (5 cm plus long et 5 cm plus large), dispose d’une version encore plus évoluée de l’interface MBUX de la Classe A dont il reprend la plate-forme.

Bien sûr, le système est toujours basé sur les deux grands écrans jumeaux et le désormais fameux « Hey Mercedes » qui active par défaut la commande vocale. Celle-ci a été mise à jour de façon à ne plus démarrer inopinément en croyant être sollicitée au milieu d’une conversation. Le système reconnaît désormais les voix et ne répond plus qu’à la dernière qui a prononcé la formule magique. En outre, elle peut aussi assimiler des requêtes plus complexes qu’autrefois.

L’éclairage d’ambiance est tout aussi intelligent. Si vous approchez seulement la main du plafonnier, des capteurs détectent votre mouvement et illuminent automatiquement l’habitacle. Si vous tendez le bras vers le siège passager pour attraper des papiers ou un Twix, la voiture éclairera là aussi cette zone jusqu’à ce que vous ayez trouvé ce que vous cherchiez.

Si votre main s’approche de l’écran central, celui-ci réagira en illuminant vos options favorites pour les mettre en évidence. Le système sera même capable de déterminer de quel côté vient la main, et donc qui du passager ou du conducteur veut activer la fonction massage, par exemple. C’est bien ça, le CLA peut lire vos pensées dans la paume de votre main. Mercedes ne mentionne pas de fonction divination, mais il faut bien en garder un peu sous le pied pour le restylage.

Vous pouvez même configurer des raccourcis pour les commandes de votre choix, par exemple « ramène-moi à la maison » ou « mets Skyrock à fond et fais profiter mes voisins de feu rouge de la sûreté de mes goûts musicaux ». Pour cela, il suffit de faire le V de victoire (ou le salut louveteau, c’est pareil) devant la console centrale. Notez que cela fonctionne sûrement avec le salut vulcain, si vous y tenez.

Ensuite, Mercedes s’emballe un peu et suggère que votre CLA est potentiellement un meilleur parent, professeur ou nutritionniste que vous. « L’assistant vocal est capable de comprendre des demandes nettement plus complexes et d’y répondre, explique la marque. Un exemple ? ‘Quels sont les restaurants asiatiques les plus proches qui proposent un menu enfant, hormis les restaurants chinois et japonais ?’ Quelques exemples supplémentaires ? Le sport (‘Hey Mercedes, le PSG a-t-il fait un bon match ?’), la bourse (‘Comment a évolué le cours de l’action Apple par rapport à Microsoft ?’), les calculs (‘Quelle est la racine de 3 ?’) ou même la culture générale (‘Quelle est la population de la Creuse ?’, ‘Quelle est la teneur en lipides des avocats ?’). »

Vous aviez oublié qu’on parlait d’une voiture et pas d’un nouveau smartphone ? Nous aussi. Revenons donc aux vraies valeurs. Tout ce que l’on sait pour l’instant, c’est qu’à son lancement en mai, le CLA disposera de plusieurs quatre-cylindres essence (dont un de 225 ch en haut de gamme au lancement) et Diesel. Selon les versions, ils seront associés à une boîte manuelle ou à double embrayage, en traction ou transmission intégrale. Les voies ont été élargies par rapport à la première génération, le centre de gravité abaissé, les barres anti-roulis renforcées pour un comportement plus agile. Vous pourrez opter pour des jantes 19 pouces pour sublimer le style, ou des 16 pouces pour le ruiner.

Au cas où l’intérieur standard ne serait pas assez spectaculaire pour vous, le nouveau CLA sera également disponible pendant la première année dans la série limitée Edition One qui illustre cet article.

Articles associés

Plus d'articles