Jeep dévoile trois nouveautés 100 % électriques

L'Avenger, le Recon et le Wagoneer S arriveront chez nous entre 2023 et 2024, avant d'être rejoints par un quatrième larron.

Paul Horrell
Publié le : 8 septembre 2022

Ça y est, Jeep s’énerve. L’américain veut être le « leader mondial des SUV zéro émission ». En Europe, cela signifie qu’il ne commercialisera plus que des électriques en 2030, en sachant qu’il n’a déjà plus que des hybrides au catalogue chez nous. Même aux Etats-Unis, Jeep prévoit que la moitié de ses ventes seront électriques au même moment.

Et plutôt que des paroles en l’air, la marque a déjà des voitures à montrer pour illustrer ses ambitions. Pas moins de trois, pour commencer.

D’abord, l’Avenger. C’est le petit jaune dans la galerie photo ci-dessus. Dessiné en Italie, ce bébé Jeep sera produit en Pologne chez Fiat, dans l’usine de Tychy au côté de la 500. Plus compact qu’un Renegade, il reposera sur la plate-forme des Peugeot Peugeot 2008, DS 3 Crossback et Opel Mokka, ses cousins Stellantis. Il sera présenté au Mondial de l’Auto le 17 octobre prochain.

« Il a été dessiné en Italie pour une raison, explique le directeur du style Jeep Ralph Gilles. Ces voitures vivent en ville, elles affrontent les trottoirs, elles ont besoin d’une armure. Mais il y a aussi des éléments inspirés du Renegade comme les feux arrière et la calandre. » Autonomie annoncée : 400 km.

Selon Jeep, sa cible sera plus jeune, plus célibataire et plus féminine que le reste de la gamme. D’où ce nom agressif pour surcompenser, peut-être. D’ailleurs, s’il vous dit quelque chose, c’est qu’il a déjà été portée par une Hillman et deux Dodge très oubliables dans la généalogie du groupe Chrysler, absorbé par Fiat, qui a ensuite fusionné avec PSA… Sinon c’est juste que vous regardez trop de Marvel.

Plus viril, le Recon, présenté ici en kaki, jaune fluo et gris acier. Son style rétro-cubiste et ses portières amovibles sont clairement une réponse au succès du nouveau Ford Bronco. Sauf que contrairement à ce dernier, le Jeep Recon sera électrique, et exclusivement électrique. Il arrivera en Europe en 2024, après un lancement aux Etats-Unis l’année prochaine.

Celui-là est basé sur la plate-forme électrique STLA Large, dédiée selon les annonces précédentes de Stellantis à des véhicules de plus de 4,65 m, dotés de batteries de 101 à 120 kWh à architecture 800 V.

Selon Ralph Gilles, cette base technique offre beaucoup de liberté. Sur le Recon, cela leur a permis de rehausser la garde au sol et de raccourcir les porte-à-faux au profit des capacités de franchissement.

Le Recon dispose aussi d’un « frunk » (contraction de front trunk, pour coffre avant). Les proportions sont assez étonnantes pour une Jeep autour de cet empattement long, mais le public ne s’y trompe pas d’après les premières études cliniques, souligne Gilles. « Les pare-chocs indépendants, la grille de calandre, les passages de roue et la roue de secours sur le battant de coffre, tout le relie au Wrangler. »

Et ce n’est pas que de la gueule, promet la marque. « Le Recon est capable de parcourir le Rubicon Trail, l’une des plus redoutables pistes tout-terrain des Etats-Unis, et d’arriver au bout avec encore assez d’autonomie pour revenir en ville. »

Le dernier du trio est le Wagoneer S. Pour celui-ci, les images sont encore les rendus d’un concept car, mais Gilles affirme que la voiture y est définitive à 95 %. Elle repose sur la même plate-forme que le Recon mais, selon Gilles, « c’était un cahier des charges totalement différent. Les clients auront eu beaucoup de Jeep ; maintenant, ils veulent du luxe. C’est aussi une question d’aérodynamique. »

Les premières estimations parlent d’un 0 à 100 km/h en à peine plus de 3,5 s, de deux moteurs développant 600 ch cumulés, et de 650 km d’autonomie.

Voilà donc les trois premières Jeep électriques. La petite, la grosse, la très grosse. Mais ce n’est qu’un début. « La marque lancera quatre véhicules zéro émission en Europe d’ici 2025, avec des produits sur les segments à fort volume. » Pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour en déduire que le quatrième sera sera un SUV au gabarit intermédiaire, pendant électrique d’un Compass ou d’un Cherokee.

https://www.youtube.com/watch?v=bQNxyMYXHmY

 

Top Gear
Newsletter

Recevez les dernières news, tops et exclusivités sur votre adresse e-mail.