Sébastien Ogier est sextuple champion du monde des Rallyes

Ça n’a pas été simple, mais ça n’en est que plus beau.

La rédaction | Le 19 novembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Sébastien Ogier est le nouveau champion du monde WRC. Enfin, “nouveau”, pas vraiment, puisqu’il était déjà champion en titre. Et qu’il avait été champion l’année d’avant. Et l’année d’avant. Bref, c’est sa sixième couronne consécutive. On peut donc s’accorder sur le fait que l’homme a un petit coup de volant.

Jari-Matti Latvala (Toyota) a eu beau remporter le rallye d’Australie, ça n’a pas été suffisant pour empêcher le sacre du Français. Ce sont les accidents spectaculaires de Thierry Neuville (Hyundai) et Ott Tänak (Toyota), les deux adversaires acharnés d’Ogier tout au long de la saison, qui ont scellé le championnat en faveur de la Ford M-Sport de Sébastien Ogier alors qu’ils étaient encore en lice pour le titre au moment d’aborder la dernière épreuve du calendrier 2018.

Thierry Neuville, qui court toujours après son premier titre, a crevé à la réception d’un saut puis heurté une souche. Il a abandonné un peu plus loin, sa roue arrière gauche ayant définitivement fait sécession. Tänak, lui, a perdu un duel avec un arbre, et endommagé la transmission de sa Yaris alors qu’il était en position de remporter le rallye et le titre. Celui-ci échoit finalement à Ogier, qui a assuré la cinquième place après l’auto-élimination de ses deux meilleurs ennemis. Il termine dix-huit points devant Neuville, son dauphin pour la quatrième fois (après 2013, 2016 et 2017).

Je n’ai jamais vu un pilote faire ce qu’il a fait cette saison, se félicite Malcolm Wilson, patron de M-Sport. Franchement, il m’a ouvert les yeux sur le sens du mot ‘détermination’. Il a été incroyable. D’un bout à l’autre de la saison, et notamment lors de la deuxième moitié, il a conduit comme le véritable champion qu’il est.”

Après avoir enchaîné quatre titres avec Volkswagen puis deux avec Ford, Ogier sera-t-il en mesure de continuer sur sa lancée en 2019 pour son retour chez Citroën ? En tout cas, la prochaine saison s’annonce palpitante.

Articles associés

Plus d'articles