La GR Yaris est une citadine rallyesque de 261 ch !

Transmission intégrale, carrosserie spécifique 3 portes et allégée… vous n’avez jamais vu une Yaris comme celle-là

Cédrik André | Le 10 janvier 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Si vous pensiez que depuis l’avènement de la Prius, Toyota s’était rangé des voitures pour se concentrer sur la production massive de déplaçoirs hybrides, ils ont un message pour vous. Voici donc la GR Yaris sans camouflage et… oh que non ! ils ne se sont pas contentés de lui tirer les ailes !

Pour commencer, Toyota a offert à sa super-mini une carrosserie 3 portes inédite et, histoire de bien faire les choses, c’est une caisse allégée, principalement avec de l’aluminium, et pour le toit, on a carrément droit à du carbone forgé ! Oui, comme sur les plus méchante M de BMW. Au passage, la hauteur de cette GR Yaris a été abaissée de 91 mm par rapport à la Yaris de votre grand-mère pour un meilleur aéro et Toyota a décidé de renforcer les supports de suspension au cas où vous décideriez d’aller vous dégourdir les roues sur une spéciale de rallye.

Et vous auriez bien raison, ce sera certainement la meilleure solution pour profiter au max de la nouvelle transmission intégrale ajustable. En temps normal, le bloc 3 cyl. 1,6l. turbo de 261 ch homologué pour la catégorie rallye R5 envoie 60% de sa puissance à l’avant et 40 à l’arrière.

Passez en mode Sport et il ne reste plus que 30% à l’avant pour… 70% à l’arrière (bravo Einstein !) Et si vous voulez vraiment attaquer sur une surface glissante façon WRC, vous pouvez sélectionner le bien mal nommé Track Mode qui assure une répartition 50/50. Ah oui, entre le moteur et la transmission intégrale, vous pouvez compter sur une boîte six manuelle. C’est bon ça !

Gazoo Racing, la branche sport de Toyota, a tout fait pour limiter au maximum le poids de sa GR Yaris. Résultat, on peut considérer que 1280 kg, ça fait beaucoup pour une petite citadine mais c’est finalement très raisonnable pour un engin doté de 4 roues motrices et… cette GR Yaris devrait donner quelque sueurs froides même aux concurrentes de la classe supérieure.

Toyota annonce déjà un 0 à 100 km/h sous les 5,5 s. et a limité la v-max à 230 km/h. Suffisant. En fait, même les vraies voitures de rallye atteignent rarement de telles vitesses de pointe mais c’est une autre histoire.

Derrière les roues de 18” se cachent des freins plus trapus en série et, sur la liste des options, vous pouvez cocher les jantes forgées (vous sentez que le poids était une obsession ?!?) chaussées de pneus spécifiques ou des différentiels à glissement limités avant et arrière. Ah oui, la rumeur parle aussi d’un arceau-cage.

Après un premier essai sur piste fermée, on a évidemment très très hâte de prendre son volant sur route. Pour le moment, aucun tarif n’a été annoncé mais on parle bien d’une pseudo caisse de rallye avec transmission intégrale, aluminium et des vrai bouts de carbone dedans, donc ne vous attendez pas au prix d’une Fiesta ST.

Articles associés

Plus d'articles