Une start-up californienne a inventé la voiture électrique que l’on ne recharge pas

Selon Aptera Motors, ce tricycle pourra faire 20 000 km par an à l’énergie solaire

La rédaction | Le 8 octobre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Une voiture électrique avec 1 600 km d’autonomie par cycle que l’on n’a jamais besoin de brancher. Impossible ? Pas selon la start-up californienne Aptera Motors, qui annonce un tricycle électrique dont vous avez les premières illustrations 3D en haut de cette page.

Si vous avez une impression de déjà vu, c’est tout à fait normal. Au passage, bravo pour votre mémoire et votre goût des bizarreries à quatre roues. Aptera a en effet été fondée en 2005, et avait à l’époque récolté des acomptes pour une hybride qui promettait 0,8 l/100 km et qui ressemblait étrangement à l’engin que vous avez sous les yeux. L’entreprise a fait faillite en 2011.

Elle est de retour, pas en fanfare mais plutôt au doux sifflement d’un moteur électrique. Grâce à une forme en goutte d’eau, des panneaux en composite ultraléger et un freinage régénératif efficace, Aptera promet pour ce nouvel engin 100 % électrique une autonomie de 1 600 km sur une seule charge. Et les panneaux solaires sur le toit étant capables de fournir de quoi faire 18 000 km par an, il n’y aura en théorie jamais besoin de la brancher.

Si vous n’atteignez pas ces 18 000 km par an, vous pourrez utiliser l’excédent pour alimenter votre logis.

L’Aptera coûterait entre 36 000 et 59 000 dollars, selon l’entreprise (oui, cette fourchette va du simple au double, et alors ?) qui annonce une production de 10 000 voitures d’ici 2022, et une ouverture imminente des précommandes. Tesla n’a qu’à bien se tenir. Ne le prenez pas mal, mais on va attendre un peu – que des technologies de batteries et de panneaux solaires aussi efficientes existent, par exemple – avant de placer notre réservation.

Articles associés

Plus d'articles