L’Aspark Owl lorgne le record du Nürburgring

Et sera peut-être déclinée en version piste

La rédaction | Le 29 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous vous rappelez de l’Aspark Owl ? Bien sûr que vous vous rappelez de l’Aspark Owl, cette hypercar électrique nippone au nom d’oiseau de nuit et au look extraterrestre.

Au Mondial, nous avions découvert sa nouvelle fiche technique, surenchérissant dans tous les domaines : 1 150 ch (le double de ce qui avait été annoncé l’année d’avant) et 884 Nm.

Nouveau scoop en cette fin janvier, Aspark songe à tenter sa chance sur la Nordschleife. « Les performances de l’Aspark Owl nous autorisent à envisager le record du tour sur le Nürburgring », a déclaré un porte-parole de la marque. Celui-ci est actuellement détenu par la NIO EP9 chez les voitures électriques mais, comme Aspark le fait remarquer, celle-ci n’est pas homologuée pour la route, contrairement à l’Owl.

Et lorsqu’on interroge Aspark sur la production d’une éventuelle version piste de son hypercar, Aspark ne l’exclut pas, « si une demande existe ». Pour cela, il faudrait d’abord lancer la version routière, et tenir ses promesses mirifiques en matière de performances : 0 à 100 km/h en moins de 2 s, une vitesse de pointe de 280 km/h et malgré tout une autonomie de 300 km.

Par ailleurs, entre l’Aspark Owl et le record sur la boucle Nord, il risque d’y avoir un tout petit obstacle nommé Volkswagen ID R. Une voiture qui non seulement a le culot d’exister, mais a déjà pulvérisé le record absolu de Pikes Peak avant de s’attaquer au Nürburgring l’été prochain.

Si vous avez du mal à vous représenter l’étrange silhouette de l’Owl à l’échelle, pensez Lamborghini Aventador, en un peu plus court et un peu plus large. Une belle bête, donc. Mais plus légère qu’on l’imaginerait, à seulement 1 460 kg grâce à une structure monocoque tout carbone.

Seuls 50 exemplaires seront produits, à 3,1 millions d’euros pièce (incluant un acompte de 300 000 €). Aspark n’a pas voulu dévoiler le degré de remplissage du carnet de commandes, mais assure que la voiture de série sera présentée en novembre 2019 au salon de Dubai, avant les premières livraisons en avril 2020.

Entre les Rimac, la Pininfarina Battista, la future Tesla Roadster et l’Aspark Owl, la scène des hypercars électriques commence à ressembler à quelque chose. Et pour vous, laquelle ce sera ?

Articles associés

Plus d'articles