Le concept Audi skysphere est un Transformer

Ce roadster de 632 ch peut physiquement étirer son empattement pour se muer en GT autonome

La rédaction | Le 12 août 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Entre deux épisodes de la franchise Transformers, Audi a apparemment décidé de nous faire patienter avec cette étude de style. Le concept skysphere (sans majuscule) est un roadster 100 % électrique dont les proportions radicales (capot interminable, cockpit court loin derrière) s’inspirent de la Horch 853 des années 30. Mais en dessous, c’est un Transformer.

Car cette voiture est tout simplement capable de faire varier son empattement sur 25 cm lorsqu’on appuie sur un bouton (à la manière du concept Renault Morphoz de 2020). En mode Sport, la voiture mesure 4,94 m de long et dispose de roues arrière directrices pour un maximum d’agilité. En mode Grand Touring, le skysphere s’étire à 5,19 m de longueur et se relève de 10 mm tandis que le volant et les pédales s’escamotent dans le mobilier pour libérer de la place. Pourquoi pas…

L’auto est animée par un seul moteur, situé sur l’essieu arrière et alimenté par une batterie « de plus de 80 kWh » logée derrière l’habitacle. Elle pourra compter sur 632 ch et 750 Nm pour propulser ses 1 800 kg de 0 à 100 km/h en moins de 4 s « si nécessaire. » Et comment, que c’est nécessaire. L’autonomie est quant à elle annoncée à 500 km.

Les suspensions sont à double triangulation à l’avant comme à l’arrière, en aluminium, avec un amortissement pneumatique prédictif couplé au GPS. La direction est 100 % électronique, et les jantes font 23 pouces, parce que concept car.

Une bien belle auto en tout cas, qui n’est pas sans nous rappeler la Mercedes-AMG Vision GT de 2013. Notez les portières à ouverture antagoniste qui donnent à un habitacle revêtu de tissu microfibre, de cuir synthétique et de bois d’eucalyptus, derrière un immense écran tactile (141 cm de large, 18 cm de haut) en guise de planche de bord.

Attendu dans quelques jours au concours d’élégance de Pebble Beach, le skysphere sera le premier d’un cycle de trois nouveaux concept cars, précédant un grandsphere et un urbansphere.

Mais la vraie question reste celle-ci : plutôt Autobot ou Decepticon ?

Articles associés