Le Drako Dragon est un SUV électrique de 2 000 ch à portes papillon

Le Tesla Model X Plaid n'est pas encore assez véloce pour vous ? Ce Dragon promet un 0 à 100 km/h en 1,9 s

La rédaction | Le 1 juillet 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Fin 2021, la start-up californienne Drako avait annoncé plancher sur une mise à jour de sa GTE, un coupé quatre portes électrique basé sur la Fisker Karma. Elle devait s’appeler Drako Dragon. Et même si la GTE offrait déjà 1 200 ch, cette nouvelle version promettait « une augmentation substantielle » de la puissance.

Mais attendez deux secondes. Non, il n’y a pas d’erreur, les images ci-dessus sont bien celles d’une voiture appelée Drako Dragon. Mais ce n’est plus la même : le nom était tellement badass que la marque a choisi de le garder pour sa première création 100 % maison, en l’occurrence un super-SUV.

Et ne prenez pas le « super » à la légère. En effet, cet engin n’est pas exactement un rival des Volkswagen ID.4 et autres Skoda Enyaq. Selon la marque, il est « sculpté presque intégralement dans la fibre de carbone » et dispose de quatre moteurs électriques pour un total de 2 000 ch. Si, si, deux-mille chevaux. Dans un SUV.

La feuille de chronos est à l’avenant : 0 à 97 km/h en 1,9 s, plus de 320 km/h en pointe. Autant dire que le futur Lotus Eletre peut déjà aller se rhabiller avec ses misérables 900 ch, et que même le Tesla Model X Plaid risque de faire pâle figure avec ses 1 000 ch et des brouettes.

Le Drako Dragon a un point commun avec le Tesla : des porte papillon (manifestement une seule de chaque côté), qui donnent accès aux cinq places de l’habitacle. Le dessin est l’oeuvre de Lowie Vermeersch, ancien de chez Pininfarina. Celui-ci a aussi prévu une poupe très fuyante, agrémentée de montants flottants façon Ford GT (ou Supervan).

Selon Drako, la conduite du Dragon « évoque plus un vaisseau spatial qu’une voiture. » Il faudra demander à Thomas Pesquet de confirmer… La voiture profitera évidemment d’un système de vectorisation de couple aux quatre roues, et d’une batterie conçue en interne. La GTE dispose de 90 kWh mais Drako n’a pas encore dévoilé la capacité de celle du Dragon. Il y aura aussi beaucoup de place à bord, nous promet-on.

Cet habitacle sera « garni du plus beau et du plus somptueux cuir d’Europe », mais les prix sont annoncés « compétitifs dans le segment actuel des super-SUV. »

Tesla, Lotus et tous ceux qui sont en train de développer un SUV électrique (c’est-à-dire le monde entier) doivent-ils commencer à trembler ? Si tout se passe bien, on le saura dans pas si longtemps, puisque les réservations doivent être ouvertes à la fin de l’année.

Articles associés