Quand la BMW Z4 recevait le V10 de la M5…

Mais qu'est-ce qu'ils avaient fumé ?

Valentin Langard | Le 6 mai 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Depuis 30 ans, le préparateur allemand Manhart s’amuse à mélanger les moteurs et les modèles de BMW. Cela donne lieu à un tas de créations étranges, tout droit sorties de l’imaginaire de Frankenstein. Néanmoins, il existe une voiture qui sort du lot, un peu plus folle que les autres, sur laquelle nous aimerions revenir.

La première génération de BMW Z4 a plutôt bien vieilli. Si elle sortait aujourd’hui, on féliciterait sûrement la marque bavaroise d’avoir enfin réduit la taille de la calandre.

A l’époque, les versions préparées par la division M étaient déjà fantastiques. Mais Manhart a visiblement pensé que cela ne suffisait pas et que le cabriolet avait besoin d’un petit coup de fouet.

Quoi de mieux donc que d’équiper cette petite Z4 du monumental (et terriblement peu fiable) V10 5.0 de la M5 E60, puis de le pousser jusqu’à 600 ch, juste au cas où ?

Ça reste entre nous, mais ils en avaient même fait une édition limitée, où la cylindrée du V10 atteignait 5,8 litres pour 630 chevaux. Quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Heureusement, Manhart avait aussi revu la boîte de vitesses, les freins et la suspension pour (tenter de) maîtriser cette puissance supplémentaire. On imagine quand même que la répartition des masses de cette MHZ4 600 n’était pas tout à fait idéale. Et alors ? Décapotez, trouvez une ligne droite, écrasez l’accélérateur et vous n’y penserez plus du tout, faites-nous confiance. Le simple fait d’imaginer la mélodie que délivrent ces quatre sorties d’échappement nous donne des frissons.

Le meilleur swap de tous les temps ? Ce n’est pas impossible.

Articles associés

Plus d'articles