La Brabham BT62 est prête à courir

Après la version trackday et la version routière, voici la Brabham BT62 Competition pour faire la course, la vraie

La rédaction | Le 19 mai 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Ça commence à devenir compliqué, alors refaisons le point. Au commencement était la Brabham BT62, une hypercar conçue par l’équipe de David Brabham, fils du grand Jack et lui-même ancien pilote d’endurance (notamment vainqueur des 24 Heures du Mans 2009 avec Peugeot). Un monstre fort d’un V8 5.4 atmosphérique de 700 ch, vendu 1,4 millions d’euros.

Mais beaucoup parmi les 70 acheteurs se sont dit que finalement, ils en profiteraient bien sur la route aussi. Alors Brabham leur a proposé un kit de conversion pour l’homologuer, une option à un peu moins de 170 000 €.

De l’autre côté, il y a les fondus qui veulent faire du circuit, mais avec autre chose que des Elise et des Caterham dans les pattes. Forcément, quand on a 1 600 kg d’appui aérodynamique à 300 km/h sur une voiture de 972 kg, ça donne faim… Voici donc la BT62 que vous pouvez officiellement aligner en course.

Baptisée fort opportunément BT62 Competition, son premier exemplaire vient d’être livrée à l’écurie Horsepower Racing qui l’alignera dans le championnat Britcar cette année. Le propriétaire de l’auto est Paul Bailey, acheteur compulsif d’hypercars – entre autres une McLaren P1, une LaFerrari et une Porsche 918, ça commence à faire un garage présentable – et champion Britcar en 2019 au volant d’une Ferrari 488 Challenge. Il fera équipe avec Ross Wylie, pilote de développement de la BT62 et champion Britcar 2017 (au général, et 2018 en catégorie) au volant de Ferrari 458.

Comme tout le sport automobile mondial avec la pandémie, la saison de Britcar a évidemment du retard à l’allumage. Les courses de Donington et Silverstone ont été reportées et les organisateurs espèrent lancer le championnat à Snetterton le 27 juin, avant de poursuivre à Brands Hatch… où la BT62 s’était imposée en 2019 pour sa première sortie en compétition, avec David Brabham et Will Powell.

Vous aurez accessoirement noté à quel point la BT62 Competition est sublime dans cette livrée vert anglais – jantes or, encore vierge de tous sponsors. On en mangerait.

 

 

Articles associés

Plus d'articles