La Bugatti Bolide arrive en production

L'hyperpistarde de Bugatti perd quelques plumes par rapport au concept, mais reste une formidable façon de dépenser 4 millions d'euros

La rédaction | Le 16 août 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

L’an passé, Bugatti nous avait montré à quoi pourrait ressembler une de ses hypercars si l’on donnait carte blanche à ses ingénieurs et à ses designers : la Bolide, une étude de pistarde de 1 850 ch à l’allure et à la fiche technique d’un autre monde.

Elle s’apprête aujourd’hui à arriver sur la planète Terre. Bugatti a en effet annoncé qu’il en produirait 40, à 4 millions d’euros pièce, dont la livraison est prévue pour 2024.

Néanmoins, la Bolide ne sera pas tout à fait aussi rapide que le concept initial sur le papier. La puissance colossale de ce dernier était obtenue en gavant le W16 de carburant de compétition à 110 d’octane, à commander on ne sait trop où. Mais en faisant le plein de sans plomb 98 au coin de la rue, le 8.0 quadriturbo ne développe plus que 1 600 misérables chevaux, à peine 100 de plus que la Chiron ou la Divo de votre voisin de palier.

Il monte toutefois plus haut dans les tours (on ne sait pas encore jusqu’où). Bugatti annonce aussi avoir libéré l’admission et l’échappement, tout en adaptant le système de refroidissement des turbos, de la boîte et du différentiel en conséquence.

En devenant réalité, la Bolide va aussi prendre 210 kg par rapport au concept pour des raisons de sécurité, soit une masse de 1 450 kg. C’est moins spectaculaire mais avec 1 600 ch ans dans le dos, le poids d’une Golf GTI reste relativement acceptable… Les performances mirifiques du concept (0-500-0 km/h en 33,6 s, 5 min 23 s sur un tour du Nürburgring, 3 min 07 s au Mans) risquent toutefois d’en prendre un coup avec cette dégradation du rapport poids/puissance (0,9 kg/ch au lieu de 0,67). Reste que même avec une poignée de secondes en plus sur chaque exercice, la Bolide devrait rester l’une sinon la voiture de sport la plus rapide du monde.

La voiture embarque tout un arsenal de sécurité homologué FIA : une compatibilité HANS, un extincteur automatique, un système de ravitaillement haute pression, des roues à écrou central et des harnais six points. « La sécurité de nos clients reste notre priorité absolue, a expliqué Stephan Winkelmann, PDG de Bugatti. C’est pourquoi nous avons décidé de proposer des track days exclusifs pour ce véhicule extrême afin de garantir un environnement sûr à tout moment et de leur faire découvrir, étape par étape, les performances époustouflantes de la Bolide. »

Ainsi, aucun risque qu’une MX-5 NA arceautée vous fasse l’intérieur au premier virage de votre tour de chauffe, avant que vous commenciez à prendre la mesure de la puissance monumentale de la Bolide, et de l’appui aérodynamique qui devrait être tout aussi impressionnant. Vous serez entre (riches) amis.

Articles associés