Seules un quart des Porsche vendues sont des voitures de sport

Toujours plus de SUV pour financer la prochaine GT3

La rédaction | Le 10 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Voilà bientôt deux décennies que Porsche construit des SUV. Ils sont à présent au nombre de deux, aux côtés d’une berline et d’un break. Les âmes sensibles peuvent sauter la phrase suivante et changer directement de paragraphe : en 2018, moins d’un quart des Porsche vendues dans le monde répondaient à la définition traditionnelle d’une voiture de sport.

Sur les 256 255 Porsche vendues l’année dernière – 10 000 de plus qu’en 2017 – 157 489 étaient en effet des Macan ou des Cayenne, et 38 443 des Panamera.

La fraction restante est dominée par la 911, avec près de 36 000 ventes pour la dernière année pleine de la 991, tandis que les Boxster et les Cayman ont été diffusés à 24 750 exemplaires.

Si une telle disproportion a de quoi hérisser le poil des intégristes du talon-pointe et du freinage pied gauche, il n’y a là rien de très surprenant : le Cayenne était le best-seller de la marque bien avant que le Macan pointe le bout de sa calandre, et la 911 a toujours fait de meilleurs scores que ses petites sœurs à moteur central.

Et si l’on en croit la version locale du fameux théorème de Schmidt – « les profits des SUV font les GT3 de demain – », ça augure de très bonnes choses pour la prochaine 992 GT3… ou la GT2 RS… ou le Cayman GT4… Bref, on s’est compris.

Articles associés

Plus d'articles