Volkswagen Golf 8

La nouvelle Golf a-t-elle les armes pour rester la reine des compactes ?

Paul HORRELL • Niels de GEYER | Le 5 décembre 2019 |

Note
globale

8
10

Modèle

Volkswagen Golf 8

Prix : NC

Moteur

TSI 130 : 4 cylindres 1.5 essence, 130 ch, 200 Nm, BVM6, traction

eTSI 150 DSG : 4 cylindres essence + moteur électrique, 150 ch, 250 Nm, BVR7, traction

TDI 150 : 4 cylindres Diesel, 150 ch, 360 Nm, BVR7, traction

Conso

TSI 130 : 4,7 l/100 km, 108 g/km CO2 (NEDC corrélé)

eTSI 150 : nc

TDI 150 : 3,7 l/100 km, 97 g (NEDC corrélé)

Performances

TSI 130 : 0 à 100 km/h en 9,2 s, 224 km/h

eTSI 150 : 0 à 100 km/h en 8,5 s, 224 km/h

TDI 150 : 0 à 100 km/h en 8,8 s, 223 km/h

Poids

TSI 130 : nc

eTSI 150 : nc

TDI 150 : nc

Verdict

La Golf 8 domine toujours les débats par sa merveilleuse homogénéité, progressant comme à son habitude par petites touches dans tous les domaines. Tous, sauf cette fois l'ergonomie, qui fait hélas un grand pas en arrière sous couvert de modernité.

Qu’est-ce que c’est ?

Eh oui, déjà. Une nouvelle Golf, c’est un peu comme un avis d’imposition, ça arrive toujours plus tôt que ce qu’on aurait cru. Aujourd’hui, c’est au tour de la huitième génération.

Qu’on le veuille ou non, la Golf est le mètre étalon des compactes, universellement connue et reconnue depuis sa naissance en 1974. Même si elle est toujours à la pointe du segment, chaque génération a toujours été une subtile évolution de la précédente, avec très peu de surprises à la clef. C’est ce qui a fait son succès. Aucun acheteur de Golf ne s’est jamais vu répondre « tu as acheté QUOI ? ».

Cette fois, cependant, quelque chose a changé. Cette génération de Golf se trouve à la croisée des chemins. Au moment même où elle va débarquer dans nos rues, Volkswagen aura lancé l’ID.3. Comprenez la Voiture du Peuple électrique, pour un budget comparable (sans doute un peu plus chère à l’achat, mais moins à l’usage). Un engin paré pour le futur et animé d’une énergie nouvelle, au sens propre comme au sens figuré.

À côté, la Golf pourrait sembler un vestige d’un autre temps. Un peu comme le Cutty Sark, dernier grand voilier de la marine marchande à l’heure des bateaux à vapeur. Une version hautement sophistiquée de quelque chose dont le monde n’aura peut-être bientôt plus besoin.

D’un autre temps ? Pensez donc, il y a même des Diesel au catalogue. Mais des nouveaux, avec un double catalyseur AdBlue pour mieux éliminer les NOx. Un arsenal qui rappelle que les gens n’ont plus confiance dans le Diesel (merci qui ?).

Mais elle regarde aussi vers le futur, avec une planche de bord tout en écrans donnant accès à des systèmes ultraconnectés pour l’infotainment, les diverses commandes et la sécurité.

La Golf 8 reposant sur la même plate-forme MQB que la Golf 7, ne vous attendez pas à des évolutions significatives en matière de dimensions ou d’architecture. Même la plus grande partie des suspensions et des groupes motopropulseurs sont des versions peaufinées et modernisées de celles de la Golf 7.

On ne dirait pas au premier coup d’oeil, mais tous les panneaux de carrosserie sont nouveaux. La proue évolue en profondeur avec une lame qui fait office de calandre minimaliste et se prolonge en feux de jour à LED. Sur le côté, une nouvelle nervure relie les poignées de porte, s’achevant sur une hanche plus proéminente qui évoque la Golf 6. À l’arrière, les feux adoptent un angle supplémentaire, et la lunette est plus profilée.

La suite >> AU VOLANT

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles