La nouvelle Volkswagen Golf est parmi nous

Longue vie à la Golf 8 !

Valentin Langard | Le 25 octobre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

« Je dois changer de voiture, qu’est-ce que vous me conseillez ? »

Un jour peut-être, nous répondrons « L’ID.3 » à cette question. Mais ce jour n’est pas arrivé. La Volkswagen par excellence —la Golf — reste sans doute la meilleure des réponses. Enfin, en partant du principe que cette Golf 8 sera aussi réussie que sa devancière.

Elle ressemble moins à la Golf 7 que celle-ci ne ressemblait à la Golf 6. A l’intérieur en tout cas. Dites adieu à l’habitacle ultra fonctionnel et la planche de bord couverte de boutons. Il en reste bien quelques-uns sur les portières et le volant, mais c’est à peu près tout. Tout est contrôlé via ce grand écran tactile, dont l’interface est entièrement nouvelle. Les rares commandes physiques ayant survécu — le volume, la température ou le toit ouvrant — ressemblent à une Touch Bar d’Apple.

On s’y est essayé. Ces derniers ne sont absolument pas convaincants, mais le système d’infotainment semble marcher aussi bien que sur une BMW ou une Mercedes. Comme d’habitude, on attendra d’avoir conduit la voiture pour émettre un jugement définitif. Pour ce qui est du design, c’est un joli intérieur, vraiment. On se demande en revanche s’il sera aussi pratique qu’une Golf devrait l’être.

Il y a aussi une commande vocale, ainsi qu’une carte SIM intégrée pour être connecté en permanence. Elle vous permet notamment d’accéder à la radio sur Internet et aux services « We Connect » de la marque. Cela vous donne aussi la possibilité de sauvegarder votre position de conduite et d’autres paramètres sur le cloud pour vous en resservir immédiatement dans d’autres véhicules, d’accéder à la boutique VW ou encore d’utiliser votre smartphone comme une clé.

Parlons moteurs. Au lancement, vous aurez le choix du côté de l’essence entre un trois-cylindres 1.0 (90 ou 110 ch) et un quatre-cylindres 1.5 (130 ou 150 ch) ou un 2.0 diesel (115 ou 150 ch). Combinés à la boîte DSG sept rapports, tous (sauf le diesel et le 90 ch essence) peuvent recevoir une hybridation légère 48 V pour réduire la consommation théorique. Les versions manuelles devront se passer de cette technologie — mais la boîte à 6 rapports est toute nouvelle. On nous dit aussi que les Golf resteront propres et économes : sur le diesel, les émissions d’oxydes d’azote sont réduites grâce à un système de double injection d’AdBlue. Les trois-cylindres essence fonctionnent en cycle Miller, tandis que les quatre-cylindres bénéficient d’un système de désactivation de cylindres.

Volkswagen a déjà prévenu qu’il n’y aurait pas de nouvelle e-Golf (à cause de l’ID.3). Mais il y aura plein d’autres versions, et pas des moindres. Au programme, de nouvelles GTI et GTD, une hybride rechargeable GTE (avec une plus grosse batterie) et enfin une Golf R à transmission intégrale dépassant les 300 chevaux.

Tous les modèles sont équipés d’un écran tactile 8 pouces (10 en option), d’une instrumentation numérique, de phares LED et d’un truc appelé C2X. Une technologie qui permet à la Golf de communiquer avec les voitures aux alentours, les prévenir du passage d’un véhicule prioritaire, d’un ralentissement soudain, d’un véhicule en panne… Ça utilise un système Wifi standard plutôt que le réseau cellulaire, donc ça fonctionne dans les tunnels, ne coûte rien et peut être utilisé par n’importe quel constructeur. C’est une première en Europe.

Côté sécurité et assistances à la conduite, il y a du déjà-vu. Mais entendez par là du déjà-vu chez les constructeurs premium et/ou sur les segments supérieurs. Le régulateur de vitesse est par exemple relié au GPS et peut anticiper les virages et les intersections en freinant. La conduite autonome de niveau 2 peut vous assister jusqu’à 200 km/h. Les phares Matrix LED permettent de rester en feux de route en permanence sans aveugler personne.

Le coffre est d’une taille correcte et l’habitabilité arrière est conforme à nos attentes. À vue de nez, il y a un peu plus de place que dans une Série 1 ou Classe A mais on attend d’avoir les trois côte à côte pour comparer. Ce que l’on devrait pouvoir faire bientôt, puisque la Golf 8 arrivera en concession dès février 2020.

Images : Philipp Rupprecht & VW

 

Articles associés

Plus d'articles