Volkswagen Golf GTE

Partagez cet essai

La Golf GTE hybride rechargeable est maintenant aussi puissante que la GTI. Mais aussi amusante ?

Greg Potts • Niels de GEYER | Le 19 janvier 2021 |

Note
globale

7
10

Modèle

Volkswagen Golf GTE

À partir de 45 665 €

Moteur

4 cylindres 1,4 l turbo + moteur électrique, 245 ch et 400 Nm cumulés, boîte à double embrayage et 6 rapports, traction

Conso

à partir d'1,1 l/100 km
Emissions de CO2 : à partir de 26 g/km

Performances

0 à 100 km/h : 6,7 s
Vitesse maxi : 225 km/h

Poids

1 624 kg

Verdict

Performances élevées, douceur de conduite, sobriété réelle : la Golf GTE pourrait se prévaloir d'un quasi sans-faute... si le marketing Volkswagen ne la faisait pas surjouer les sportives. Côté fun, il lui reste du pain sur la planche.

Au volant

400 Nm de couple, c’est plus que les 370 Nm de la GTI. En ligne droite, la GTE fait donc mieux que se défendre avec un 0 à 100 km/h en 6,7 s, une demi-seconde derrière son homologue essence. C’est bien dans l’absolu, pas particulièrement impressionnant face aux Mégane RS et autres Focus ST auxquelles la GTI, moins puissante, rend déjà quelques dixièmes.

Mais ce n’est rien face au vrai problème de cette hybride rechargeable : même quand on hausse le rythme, elle ne prend jamais vie comme le ferait une vraie compacte sportive. Le grip est là, la direction est agréablement consistante, mais n’espérez pas lui faire lever la patte, et ne comptez pas non plus sur la sonorité de cet attelage thermique-électrique pour vous arracher un sourire. Le ressenti de la pédale de frein pâtit également de la régénération.

Ce n’est pas tout. En mode électrique, on vient à bout de la batterie en une petite cinquantaine de kilomètres dans la vraie vie. Et on se retrouve alors avec une compacte thermique pas particulièrement véloce, avec plus de 1 600 kg à remuer (soit 160 kg de plus qu’une GTI).

Cependant, tirez un trait sur ces prétentions sportives et la Golf GTE devient une compacte hybride rechargeable d’excellente compagnie. L’amortissement piloté DCC optionnel (910 €) permet de basculer en mode Comfort, la boîte DSG est on ne peut plus douce, et il est possible de configurer une autonomie électrique à préserver pour plus tard. Elle est très relaxante sur autoroute, et se fait parfaitement oublier quand elle jongle entre ses deux moteurs.

Si Volkswagen ne mettait pas à ce point en avant le dynamisme dans l’argumentaire de cette GTE, on serait plus indulgents. Mais là, on est surtout tentés de conclure que malgré leurs avantages certains au quotidien, les motorisations hybrides rechargeables ne sont pas près de s’imposer comme la norme chez les compactes sportives.

C’EST QUOI ? << Précédent         La suite >> À BORD

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles