Faites une pause et admirez cette F40 LM

Qu’est-ce qui est bleu et qui est encore plus génial qu’une Ferrari F40 ?

La rédaction | Le 19 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

De rien, Internet. Ceci est une rarissime Ferrari F40 LM. Si ces photos se retrouvent sous vos rétines émerveillées, c’est grâce à RM Sotheby’s, qui la mettra en vente l’année prochaine à Paris. En revanche, mettez de côté quelques-uns de vos organes si vous êtes intéressés, parce que ça ne va pas être donné.

Pourquoi ? Parce que la LM est la version compétition hardcore de la déjà très hardcore Ferrari F40 de route. Le résultat des expériences inavouables de Michelotto sur la dernière supercar conçue du vivant d’Enzo Ferrari.

Michelotto a fait les choses bien : châssis renforcé, carrosserie sauvagement tailladée, aileron arrière et spoiler avant hypertrophiés, gros freins, suspension revue, boîte de compétition et habitacle… quel habitacle ? Quand on connaît la radicalité d’une F40 « standard », on n’ose imaginer à quel point ce truc doit être bestial.

Côté mécanique, là, c’est complètement indécent. Le V8 2.9 voit la pression de ses turbos portée à 2,6 bars, avec des échangeurs majorés à la rescousse et une nouvelle injection. Puissance officielle : 720 ch. Officielle, on a dit.

Une auto très, très spéciale, donc. Construite à seulement 19 exemplaires, et celui-ci a de surcroît été utilisé comme mulet pour la conception de la F40 routière. Michelotto l’a convertie en pistarde en 1992, elle a été rachetée par Michel Ferté en 1994, avant de finir 12e aux 24 Heures du Mans 1995 (pendant qu’une certaine McLaren F1 s’imposait au classement général, mais on digresse).

Ensuite, elle a couru en BPR, pour y moissonner selon RM le plus beau palmarès de toutes les F40 LM, non sans avoir conservé sa livrée sarthoise.

On vous a prévenus, c’est un peu cher : ce bijou devrait partir entre 4,5 et 5,5 millions d’euros.

Articles associés