La Kia Rio restylée a une boîte manuelle intelligente

Outre l'arrivée de l'hybridation légère, la citadine coréenne a droit à une inédite boîte manuelle à embrayage piloté électroniquement

La rédaction | Le 27 mai 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Il ne sera pas dit que TopGear néglige les humbles citadines. Certes, on a déjà vu passer des titres plus sexy que le restylage de mi-vie de la quatrième génération de Kia Rio, mais attendez voir, il y a de vraies nouveautés, si, si.

Pas sur le plan visuel, comme vous l’aurez constaté. Auriez-vous réalisé que c’était une phase II sur la photo si vous ne le saviez pas ? Pas sûr. En s’y attardant, on note toute de même une calandre, un bouclier avant et une signature lumineuse revues, tandis qu’un nouvel écran tactile central 8 pouces fait son apparition à bord. Les compteurs restent analogiques, mais les assistances à la conduite sont remises au goût du jour.

Les évolutions majeures se passent en dessous, avec l’introduction d’une hybridation légère 48 V sur le trois-cylindres 1.0 turbo. Ce dernier est toujours disponible en versions 100 ou 120 ch, mais le petit moteur électrique fait grimper le couple à 200 Nm sur le plus puissant (contre 172 Nm auparavant).

Plus inhabituel, ces moteurs sont maintenant associés à une boîte manuelle à embrayage « by wire » : il y a toujours une troisième pédale (ne vous inquiétez pas, ce n’est pas la réincarnation de la Twingo Easy), mais plus de liaison mécanique entre la pédale et le disque d’embrayage, remplacée par des actuateurs électriques permettant notamment à la voiture d’anticiper d’elle-même le débrayage à la décélération pour économiser de l’essence.

Selon Kia, cette transmission iMT (intelligent manual transmission) « contribue à améliorer l’efficience et à réduire les émissions de CO2 tout en préservant le plaisir de conduite d’une boîte manuelle conventionnelle. » On n’en doute pas, mais reste à voir si le ressenti suit.

Ces motorisations seront toujours également proposées avec une boîte à double embrayage et sept rapports. Kia n’a pas encore détaillé sa gamme selon les marchés mais le 1.0 essence semble perdurer en version non-hybride (avec une nouvelle boîte manuelle à six rapports au lieu de cinq), tandis qu’un 1.2 atmosphérique de 84 ch tient toujours lieu d’entrée de gamme. Le Diesel n’en profite pas pour faire son retour.

On en saura plus d’ici l’arrivée de la Kia Rio restylée en concession, prévue pour l’automne.

Articles associés