La McLaren 720S enlève le haut

325 km/h à ciel ouvert

La rédaction | Le 8 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Décembre : le mois parfait pour lancer une supercar, surtout découvrable. La 720S Spider est la dernière création de Woking, un an et demi après le coupé. Joyeux Noël !

Elle reprend la structure Monocage II en fibre de carbone du coupé mais, pour intégrer le toit rigide escamotable, son logement et le mécanisme de verrouillage, McLaren a logiquement dû retoucher la partie supérieure et l’amputer de la « colonne vertébrale » qui courait le long du toit. Pas de quoi remettre en cause la rigidité de l’ensemble, qui se passe de renforts et annonce un poids en hausse de seulement 49 kg par rapport au coupé (1 332 kg). C’est presque 88 kg de moins que la Ferrari 488 Spider, sa rivale directe (1 420 kg).

On retrouve le V8 biturbo associé à une boîte à double embrayage et sept rapports, développant toujours 720 ch et 770 Nm. Grâce à son embonpoint contenu, la 720S Spider parvient à rester dans le même dixième que le coupé sur le 0 à 100 km/h (2,9 s) et n’en perd qu’un sur le 0 à 200 (7,9 s) ou le 400 m départ arrêté (10,4 s). La vitesse de pointe est identique, à 341 km/h.

Ça, c’est avec le toit fermé. Celui-ci, composé d’une seule pièce de carbone, se replie (ou se déploie) jusqu’à 50 km/h, en seulement 11 s. C’est 6 de moins que la 650S Spider, et un nouveau record chez les supercars (on a l’esprit de compétition ou on ne l’a pas). Décapotée, la 720S Spider devra se traîner à 325 km/h sur l’Autobahn.

McLaren annonce avoir tout particulièrement soigné l’acoustique, notamment le bruit de fonctionnement du toit, « comparable à celui d’un bruit de fond dans une bibliothèque silencieuse. » Oui, les ingénieurs McLaren sont des gens studieux.

L’aérodynamique du soubassement et la cartographie de déploiement de l’aileron arrière ont été revues pour fonctionner en harmonie avec cette nouvelle carrosserie, de même que la climatisation qui adapte son débit et sa répartition automatiquement quand le toit est replié. En option, celui-ci peut être vitré et électrochromique, passant de transparent à opaque en appuyant sur un bouton.

Sinon, hormis les nouvelles jantes forgées à 10 branches et un nuancier enrichi, RAS : même châssis que le coupé, même habitacle, mêmes modes de conduite.

Dans votre garage dès le mois de mars pour 282 500 €, soit très précisément 33 225 € de plus que le coupé.

Articles associés

Plus d'articles