Cet aileron à 1,5 million d’euros est livré avec une McLaren Senna GTR

La McLaren Senna GTR arrive en production, et elle ne rigole pas avec l’appui aérodynamique

La rédaction | Le 8 mars 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Veuillez accueillir la version définitive de la McLaren Senna GTR. Variante réservée à la piste de la plus pistarde des McLaren, elle est encore plus impressionnante que le concept car présenté un an auparavant.

En 2018, McLaren avait promis « plus de 825 ch ». La Senna GTR développe in fine… 825 ch pile, mais on peut difficilement l’accuser de jouer petit bras. Surtout quand on la regarde de l’arrière : pour un aileron, c’est un bel aileron.

Selon la marque, ce discret appendice aurait été « reprofilé » par rapport à celui du concept, qui reprenait celui de la Senna standard. Il y a reprofiler et reprofiler, apparemment. Désormais relié à la carrosserie (et à un diffuseur presque aussi impressionnant) par de nouvelles dérives latérales, l’aileron fait partie d’un arsenal aérodynamique actif capable de générer jusqu’à 1 000 kg d’appui.

C’est 200 kg de plus que la Senna de route, et il y en a davantage dès les plus basses vitesses. D’ailleurs, McLaren souligne à quel point il est facile de pousser la Senna GTR dans ses retranchements, claironnant que « 95 % des performances de la voiture sont exploitables par 95 % des conducteurs. »

Pour cela, la Senna GTR table sur une panoplie de filets de sécurité électroniques, dont des modes Wet, Track et Race, ce dernier étant configurable pour rouler en pneus pluie.

La suspension est issue de la 720S GT3 et se passe de la position haute de la Senna standard puisque la GTR n’aura jamais, elle, à affronter des dos d’âne, des rampes de parking sournoises ni même un mauvais revêtement. Campée sur des voies considérablement élargies, elle chausse des jantes 19 pouces à écrou central, habillées de slicks Pirelli et abritant toujours des disques carbone-céramique de 390 mm. Si l’on ajoute à cela la fonction aérofrein de l’aileron arrière, il va falloir travailler looongtemps vos points de freinage (qui risquent de se retrouver à quelques centimètres de la corde).

La Senna GTR adopte des vitres latérales en plastique, renonce aux portières vitrées et au peu de confort que la version standard offrait pour s’alléger de 10 kg (soit 1 188 kg à sec), et ce malgré l’arrivée d’un extincteur et de systèmes de radio et de télémétrie spécifiques. Elle abandonne par ailleurs les échappements latéraux du concept pour revenir à une (double) sortie dorsale. Les 25 ch supplémentaires sont obtenus grâce à l’ablation du catalyseur, qui devrait également profiter à la bande-son.

Vous en voulez une ? Trop tard, les 75 exemplaires de la McLaren la plus rapide de l’histoire sur un tour (hors Formule 1) sont tous vendus. Il vous en aurait coûté 1,1 million de livres hors taxes, soit un peu plus d’1,5 million d’euros TTC en France. Sans les options que McLaren Special Operations (MSO), chargé de la fabrication, sera ravi de vous facturer en sus.

Articles associés

Plus d'articles