Bienvenue à bord de la nouvelle Mercedes Classe S

Mercedes promet une limousine plus confortable que jamais, avec toujours plus d'écrans et moins de boutons

La rédaction
Publié le : 17 août 2020

Ceci est l’intérieur de la nouvelle Mercedes Classe S. Il faudra encore un peu de patience pour découvrir la voiture dans son ensemble, mais Stuttgart a démarré l’effeuillage avec un aperçu ce qui nous attend à bord.

Alors, vos impressions ? Sans surprise après leur montée en puissance sur le reste de la gamme, les écrans tactiles ont fini de prendre le pouvoir sur le vaisseau amiral, au détriment des commandes physiques traditionnelles. « Autant de boutons que nécessaire, aussi peu que possible« , résume Mercedes, dont il faut bien reconnaître que le système MBUX s’est montré jusqu’à présent à la fois l’un des plus radicaux et l’un des moins anti-ergonomiques du genre.

Au centre de tout, un immense écran 12,8 pouces vertical. Adieu la platine de climatisation physique, qui n’a manifestement plus droit de cité à bord d’une nouvelle voiture en 2020 (trop pratique, sans doute). Au moins les commandes de l’air conditionné sont-elles affichées en permanence en bas de l’écran, c’est déjà ça. Et on a toujours droit à des commodos de phares et d’essuie-glaces à l’ancienne, ouf.

Grâce notamment à un processeur 50 % plus puissant qu’autrefois, la navigation dans les menus est promise aussi fluide et intuitive que sur un smartphone. Et la Classe S se propose aussi de vous faire la conversation grâce la fameuse commande vocale « Hey Mercedes« , annoncée plus intelligente et parlant désormais 27 langues. Les passagers arrière sont tout aussi bien traités en matière d’infotainment avec leurs propres écrans (jusqu’à cinq en tout dans la future Classe S), et des profils téléchargeables d’une voiture voire d’un siège à l’autre.

La reconnaissance gestuelle fait également son apparition. Ce genre de choses ne nous jamais convaincus chez la concurrence mais Mercedes en promet davantage, avec un système capable d’anticiper vos desiderata en interprétant votre langage corporel. Regardez par-dessus votre épaule, et le pare-soleil arrière se baissera automatiquement, par exemple. Et si vous cherchez quelque chose sur le siège passager alors qu’il fait nuit, la Classe S allumera la lumière à cet endroit. Elle saura aussi quand vous vous apprêtez à sortir, et vous préviendra alors si vous risquez de vous retrouver sur la trajectoire d’une voiture, d’un cycliste ou d’un piéton. Bien vu si ça fonctionne, probablement très agaçant dans le cas contraire.

Selon la marque, un « sentiment d’espace généreux » et un design de l’habitacle « révolutionnaire » contribueront à créer « une atmosphère de bien-être aux accents lounge« . Le résultat se veut « un troisième espace« , un « refuge entre la maison et le bureau. » L’actuelle Classe S n’est pas exactement inconfortable. C’est même l’un des tout meilleurs tapis volants du marché, mais Mercedes promet un confort encore supérieur à tous points de vue dans sa remplaçante, notamment grâce des programmes ENERGIZING COMFORT – on ne crie pas, c’est Mercedes qui tient aux majuscules – censés optimiser en temps réel les réglages des sièges, de la climatisation et de l’éclairage d’ambiance à 250 LED pour que conducteur et passagers soient au sommet de leur forme pendant le trajet.

Ne vous éloignez pas trop, la suite devrait arriver très vite…

Top Gear
Newsletter

Recevez les dernières news, tops et exclusivités sur votre adresse e-mail.