Le Marc Philipp Gemballa Marsien est un bouffeur de dunes de 750ch

Le fils du préparateur Allemand Une Gemballa a décidé d'emmener la Porsche 911 Turbo S sur un autre monde

| Le 15 juillet 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Raz-le-bol des supercars trop rapides pour les routes et des hypercars confinées aux circuits privatisés ? Voici probablement la machine que vous attendiez, une supercar pour aller n’importe où… au sens propre.

Laissez-nous vous faire les présentations et, avant la création, commençons par le créateur, Marc Philipp Gemballa. Un jeune homme de 27 ans dont le nom vous est forcément familier. Oui, il s’agit bien du fils du préparateur allemand Uwe Gemballa. Il semblerait que l’amour des belles choses et des projets un peu fous ne saute pas toujours une génération… Quant à la création, à l’époque de « fût un temps » c’était une Porsche 911 Turbo S. Aujourd’hui c’est un monstre full carbone surélevé dévoreur de dunes.

Soyons clair, cette nouvelle société « MPG » n’a rien à voir avec l’autre société nommée Gemballa qui nous a également promis sa propre 911 mutante et une hypercar. Marc n’a d’ailleurs pas le droit d’utiliser son nom pour nommer une société de préparation automobile car son nom qui est aussi le nom de son père est déjà le nom d’une société de préparation automobile. Vous suivez ? En revanche, rien ne l’empêche de suivre les traces de son père (dans le sable) dans la préparation Porsche, d’où cette nouvelle start-up.

Le but est de produire 40 Marsiens (le nom de la création) basées sur la dernière Porsche 992 Turbo S – la sportive de l’année Top Gear en titre.

Le nom Marsien fait référence au mot Martien (on a enquêté dur ! De l’info, toujours de l’info…). Deux raisons à ce choix, d’abord cet engin semblait rouler à la surface de la planète rouge pendant ses tests aux Émirats Arabe Unis mais aussi parce que ses spécifications techniques sont d’un autre monde.

Tous les panneaux de carrosserie sont remplacés par des éléments spécifiques en carbone, le point d’orgue étant cet énormissime aileron 959esque intégré qui a au passage nécessité le remplacement de la rampe de LED d’origine de la Turbo S. Pas simple, pas donné (pensez « homologation »…) mais nécessaire.

Le carbone est de la même qualité que celui utilisé en Formule 1 et vous pouvez le demandé peint à la couleur de votre choix ou simplement verni, c’est littéralement le client qui décide comme indiqué dans le Grand Livre du Marchand d’Hypercar, chapitre 1.

En parallèle, LE spécialiste allemand des Porsche, RUF, s’est occupé de peaufiner le flat-6 3.7. Le refroidissement et la filtration de la poussière ont été améliorés, et il développe désormais plus de 750ch pour 930 Nm. Rasurez-vous, MPG affirme que malgré cela le bouilleur bi-turbo est toujours conforme à la législation sur les émissions. Ouf !

La voiture a également bien fait ses devoirs en se soumettant aux crash tests car… oui, évidemment, ce Marsien sera homologuée route.

Collez-lui un train de pneus et la fils-de-Gemballa-mobile passera de 0 à 100 km/h en 2,6 secondes et la vitesse maximale devrait passer les 330 km/h. Vous rêviez d’un engin aussi rapide qu’une 918 Spyder mais beaucoup plus résistant aux nids-de-poule ou aux dos d’âne ? Ne cherchez pas plus loin.

Alors que le moteur s’expire à travers un nouvel échappement titane Akrapovic, la puissance est transmise aux quatre roues via une boîte de vitesses Porsche à double embrayage renforcée.

En dessous, tout est encore plus fou. Les arbres de transmission sont allongés, et certains éléments sont remplacés par d’autres empruntés au Cayenne pour faire face aux maltraitances à venir.

Une suspension sur mesure était également sur la liste de courses de Gemballa Jr, il a donc fait appel à KW Automotive pour concevoir et construire une suspat’ réglable qui soulève hydrauliquement le Marsien de 120 mm (hauteur standard de la 911 Turbo S) à une altitude de 250 mm. Si je vous dit « boing boing » ça vous parle ?

Les électro-aimants à l’intérieur des amortisseurs ajustent constamment le comportement de compression et de rebond de la suspension au fur et à mesure que vous avancez, de sorte que votre estomac dira probablement « J’en ai assez, merci » avant que le train d’atterrissage de la voiture ne le fasse.

Vous aimez les modes ? Vous allez en avoir ! Le Marsien (c’est marrant comme nom quand même…)  conserve les modes Porsche habituels : Normal, Individuel, Sport et Sport Plus, mais gagne des réglages jamais vus dans une 911 : Gravier, Boue, Sable et Neige. Si vous avez une boule solide pour sécuriser le van, ça en fait la voiture parfaite pour le poney club, non ?

De quoi d’autre une hypercar tout-terrain en édition limitée pourrait-elle bien avoir besoin ?Ah oui, c’est vrai : tout.

Si vous êtes plus intéressé par les temps d’étape que sur le confort des passagers, Il y a juste une case à cocher pour doter votre Marsien d’une suspension de rallye. Et puis il y a de quoi booster encore la puissance. De nouveaux turbos VTG, une petite reprog’ ECU et une boîte de vitesses retravaillée et hop ! 830 chevaux. Et que du naturel, pas un soupçon d’hybride en vue.

 

À l’intérieur, vous retrouvez l’intérieur cossu d’une 911 Turbo couvert de daim et de carbone, avec des poignées de porte en tissu comme un hommage aux Porsche extrêmes classiques d’autrefois. Les seuils de portes « Project Sandbox » sont un clin d’œil au nom de code du Marsien lors de son développement. Sandbox, bac à sable, désert… vous l’avez ? Fait amusant : MPG travaillait déjà sur ce sujet avant que la dernière 911 Turbo ne soit en vente. Les premières mules d’essai étaient en fait basées sur des 911 Carrera 4S.

Aucun doute, le Marsien est un véhicule très polyvalent. C’est une sportive pratique avec des performances d’hypercar qui peut traverser n’importe quel terrain sur Terre (ou sur Mars). Forcément, le prix se doit de refléter cette particularité. Rassurez-vous (ou pas) c’est le cas. Gloups…

Le Marsien coûte 495 000 €. Hors-taxes. Et expédition. Et les droits d’importation. Et malus écologique. Et quelques extras en option.

Oh, et vous devrez apporter votre Porsche 911 Turbo S pour qu’elle soit préparée sur place, en Allemagne. Aux dernières nouvelles, le site de Porsche France annonçait la 911 Turbo S « à partir de 224 796€ ».

Ceci dit… la plupart des jeunes de 27 ans pensent probablement qu’ils pourraient créer la supercar ultime. Ce jeune homme l’a réellement fait, et en plus il a fait tout ça en hommage à son père. Nous ne pouvons qu’approuver.

Alors, dans le monde merveilleux (et un poil onéreux) des 911 modifiées, est-ce que vous dépensez votre million d’euros dans un Marsien, ou dans une Singer ? Après, si vous avez deux millions…

 

Articles associés