L’Opel Corsa électrique entre dans la danse

330 kilomètres d’autonomie, accélérations mordantes et fière allure.

Valentin Langard | Le 27 mai 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

La Corsa est l’un des best-sellers d’Opel. Honnêtement, sur le marché impitoyable des citadines, elle n’a pas toujours été celle qui nous faisait le plus vibrer. Mais cette nouvelle génération semble déjà un peu plus excitante, rien que pour son passage à l’électrique. Voici donc la nouvelle Opel Corsa-e.

La citadine – désormais en cinq portes uniquement – semble plus agressive que jamais. Un look en accord avec la mécanique : le moteur électrique délivre 136 chevaux et 260 Nm de couple. En mode Sport, c’est assez pour propulser la Corsa-e de 0 à 50 km/h en 3,1 secondes (un baromètre intéressant pour la conduite en ville). En charge rapide, elle récupère 80% de son autonomie en 30 minutes.

Le tout est alimenté par une batterie de 50 kWh, pour 330 kilomètres d’autonomie annoncés. En mode Eco, avec une pédale d’accélérateur moins sensible et sans air conditionné, la Corsa-e gagne 40% d’autonomie d’après Opel. Soit plus de 450 kilomètres… Une Opel qui se prend pour une Tesla ?

En réalité, cette Opel serait plutôt une Peugeot. PSA a racheté la marque allemande il y a quelques années et la Corsa, déjà sur les rails sous la supervision de General Motors, a dû être complètement revue pour finalement partager la même plateforme que la Peugeot 208. Ça tombait drôlement bien que cette dernière soit déjà déclinée en version électrique…

A l’extérieur, la Corsa-e oscille entre agressive et mignonne, dans le même style qu’une Audi A1. C’est sans aucun doute la Corsa la plus réussie esthétiquement, après cinq générations qui avaient l’air d’avoir été dessinées à 16h45 un vendredi après-midi. Sous la carrosserie, elle est aussi bien plus légère qu’avant.

Dedans, il y a évidemment un énorme écran tactile, sinon ça ne serait pas une vraie citadine. Celui-ci est de 10 pouces, et prêt être appairé à vos smartphones, Apple ou Android. Elle embarque aussi tout un lot de systèmes semi-autonomes, comme un freinage d’urgence ou encore une assistance au stationnement.

La Corsa existera également en versions essence et Diesel, bien entendu. Elles ressembleront comme deux gouttes d’eau à la Corsa-e, mais en moins rapides, plus bruyantes, et plus chères à nourrir.

Articles associés

Plus d'articles