La Volkswagen ID.1 ressemblera à ça

Volkswagen a dévoilé la première esquisse de sa future citadine électrique, accompagnée de ses cousines Skoda et Cupra

La rédaction | Le 10 mai 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Certes, il n’y a pas grand-chose à tirer d’une esquisse aussi sommaire. N’empêche que c’est la première fois que Volkswagen donne une indication claire sur l’apparence de sa future citadine électrique. Appelons-la Volkswagen ID.1, en supposant que s’il y a une ID.2, ce sera un petit SUV issu du concept ID.Life.

Même si cette voiture sera de facto la remplaçante de la minuscule e-Up (3,60 m), elle devrait adopter un format un peu plus généreux (environ 4 m), et devenir à la Polo ce que l’ID.3 (à l’essai ici) est à la Golf. Et si l’on en croit cette esquisse, elle aura des lignes très proches de sa grande sœur.

La Volkswagen ID.1 sera construite en Espagne à partir de 2025. Et comme on est chez Volkswagen, elle fera des petits dans d’autres marques. Le Groupe a en effet officialisé l’arrivée de deux autres citadines, teasers à l’appui.

La première, chez Skoda, se distingue par un profil moins monocorps, des angles et des volumes plus marqués. Comme un Enyaq par rapport à un ID.4, en somme. La seconde, chez Seat/Cupra, découle directement du concept Cupra UrbanRebel de l’an passé, avec un museau de squale, un pavillon flottant, une custode en crosse de hockey et des flancs sculptés. Bref, la raison et la passion, conformément au positionnement des deux marques. Ces autos prendront respectivement la suite des Skoda Citigo-E iV et Seat Mii Electric, jumelles de la Volkswagen e-Up.

Il est trop tôt pour parler technique. On sait seulement que ces trois voitures seront basées sur une nouvelle version de la plate-forme MEB qui sous-tend déjà tous les modèles électriques généralistes du groupe (ainsi que le Q4 e-tron chez Audi). Ce seront donc des propulsions, à la différence de la triplette Up/Citigo/Mii.

Il est peu probable qu’elles aient droit à la grosse batterie 77 kWh des ID.3 haut de gamme. En revanche, la 45 kWh pourrait tout à fait trouver sa place dans leur plancher pour un bon compromis en usage périurbain. Et qui sait, les progrès en matière de batterie nous offriront peut-être des surprises d’ici 2025…

Une chose est sûre, cette batterie sera produite dans une nouvelle « gigafactory » espagnole près de Valence. Le groupe Volkswagen a en effet annoncé simultanément un investissement de 10 milliards en Espagne, dont 3 milliards pour ce site qui entrera en activité en 2023.

Articles associés