La prochaine NSX sera-t-elle 100% électrique ?

Honda a annoncé que deux sportives 100% électriques étaient en préparation, dont un modèle phare. Une future NSX ?

| Le 13 avril 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

La seconde génération de la Honda NSX était nettement en avance sur le marché des supercar hybrides. Certes, quand elle a (enfin) débarqué, en 2015, les McLaren P1, Ferrari LaFerrari et Porsche 918 Spyder étaient déjà là mais… elles ne jouaient pas dans la même catégorie. La Sainte Trinité représentait alors le summum des hypercars hybrides. Quant à la Honda, elle reposait sur un raisonnable V6 bi-turbo et pas moins de trois moteurs électriques. Et ses 581 ch passaient aux quatre roues. Une usine à gaz (et à sensations) qui avait été extrêmement compliquée à mettre en œuvre. C’est ce qui avait amené Honda à reporter la sortie à plusieurs reprises. Une patience et une détermination qui avaient finalement payé, la Honda NSX étant impressionnante de polyvalence et d’efficacité.

Pourtant, la recette de la NSX pourrait bien être sur le point de changer. En fait, Honda a récemment dévoilé ses plans pour les dix ans à venir. Et, parmi eux se trouvent deux « modèles sportifs » décrits comme « une spécialité et un modèle phare ».

D’où la question, ce modèle phare pourrait-il être une nouvelle NSX ? Pour le moment, nous supposons simplement que ce sera un modèle 100% électrique. Une NSX à piles, je vois d’ici les haters déverser des centaines d’émoticône vomissantes. Certes, pour le moment Honda ne parle que d’ »éléctrification » pour les deux modèles sportifs en question. Mais d’un autre côté, la feuille de route globale prévoit d’introduire 30 modèles électriques dans le monde d’ici 2030. 2030, c’est demain, et 30… c’est beaucoup. On sait déjà que 10 d’entre eux seront lancés en Chine. Et aussi que deux SUV électrique développés conjointement avec GM sont prévus aux États-Unis en 2024.

Mais l’avenir de Honda ne reposera pas que sur les batteries. Les productions du Japonais allant des tondeuses aux moteurs de jets privés en passant par les deux roues ou… les générateurs, Honda est encore à ce jour le numéro un mondial des producteurs de moteurs. Pourtant, en visant la neutralité carbone d’ici 2050, Honda le sait, « une approche multiforme et multifacettes est nécessaire, il ne suffira pas de remplacer les moteurs par des batteries. »

C’est dans cette optique que le Japonais prévoit de travailler sur des carburants neutres en carbone pour les moteurs à combustion, des batteries à semi-conducteurs avancées pour les véhicules électriques et des batteries interchangeables pour des applications plus petites comme les scooters et les motos. Et ce n’est pas tout, Honda s’engage également à investir dans le développement de piles à combustible à hydrogène pour le transport longue distance, ainsi que des services de mobilité et des véhicules autonomes pour des solutions en ville. Wow…

Une perspective qui donne le vertige et, évidemment, les mêmes problématiques se posent à tous les constructeurs automobiles en ce moment. Forcément, ça doit être plus facile d’être derrière son clavier à conspuer les voitures électriques plutôt que d’avoir à réfléchir à tout ça, tout en ayant la responsabilité de centaines de milliers d’emplois.

 

Articles associés