La Porsche 911 Speedster est l’apothéose de la 991

Il y a du rab de 991 chez Porsche. Et ils ont gardé le meilleur pour la fin

Niels de Geyer | Le 17 avril 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Un flat-six atmosphérique de GT3. Deux roues motrices. Une boîte manuelle obligatoire. Une carrosserie découvrable sublimée par un pare-brise raboté et un double bossage derrière les sièges. Si ce n’est pas du fan service, ça y ressemble. La 911 Speedster est le cadeau d’adieu de Porsche à la 991, qui a officiellement cédé la place à la 992 fin 2018.

La recette avait été étrennée par les 911 type G et 964 au tournant des années 90, rendant hommage à la 356 éponyme. Par la suite, Porsche avait déjà renoué avec le Speedster sur la 997 en 2010, là aussi à la veille du passage de flambeau à la 991.

On a tout de même failli attendre puisque cette 991 Speedster arrive presque un an après le concept initial. Techniquement, il s’agit toujours à peu de chose près d’une GT3 Touring sans le toit, avec le légendaire flat-six 4.0 atmo (donné ici pour 510 ch et 469 Nm) exclusivement associé à une boîte manuelle à six rapports (plus légère que la boîte sept des Carrera, ou a fortiori la PDK). Si les protections d’ailes arrière, autre marque de fabrique des 911 Speedster, sont bien là, le bouchon de réservoir central et les rétroviseurs obus du concept sont hélas portés disparus.

Pour maintenir son poids au minimum, la 911 Speedster a droit à des pièces en carbone un peu partout, des freins carbone-céramique en série et une capote entièrement manuelle. Par ailleurs, la climatisation devient une option gratuite (vous pouvez donc y renoncer sans payer moins, trop aimable). Résultat : 1 465 kg, soit seulement 35 kg de plus qu’une GT3, et des performances totalement comparables (0 à 100 km/h en 3,8 s, soit un dixième de moins, et 309 km/h en pointe).

Dévoilée au salon de New York, la 991 Speedster sera produite à 1948 exemplaires, beaucoup plus que les 356 réservés à la 997 (oui, Porsche aime jouer avec les chiffres). Voilà qui vous laissera quelques secondes de plus pour vous ruer sur votre téléphone le 7 mai, date de l’ouverture des commandes. Le tarif n’a pas encore été officialisé, mais n’espérez pas payer moins que les 203 716 euros exigés par la 997 Speedster en 2010.

Articles associés

Plus d'articles