Cette Autoart 993R est LA Porsche 993 restomod

Il n'y pas que la 964 dans la vie, nous rappelle Paul Stephens avec sa nouvelle création

La rédaction | Le 5 août 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Une 993, mais « améliorée de 25 % dans tous les domaines »: ainsi était formulée la commande qui a donné naissance à cette Autoart 993R, selon Paul Stephens. C’est clair, non ?

Après vingt ans d’existence, le spécialiste britannique des 911 restomod commence à avoir l’habitude de traduire les requêtes plus ou moins sibyllines et/ou farfelues de ses clients. Il a donc transcrit ça en ce que vous pouvez admirer ci-dessus, une 993 Carrera 2 mise au régime et optimisée à coups de pièces modernes tout en respectant l’ADN Porsche : un style subtil, avec des performances qui ne le sont pas du tout.

On vous dit souvent que les chiffres bruts ne veulent pas dire grand-chose. Ici, ils donnent tout de même une bonne idée du travail accompli. La masse a été réduite de 1 370 à 1 220 kg, le flat 6 a été porté de 3,6 l à 3,8 l et de 272 à 330 ch, pour un rapport poids/puissance flirtant maintenant avec celui d’une 996 GT3. Avec l’option 360 ch, on tutoie même une 997 GT3. Ce qui devrait suffire.

Pour garder tout ça sur la route, Autoart a greffé à la 993R une suspension pilotée réglable sur cinq voies, un autobloquant, et les freins de la légendaire 993 RS. À vrai dire, cette voiture est un pot-pourri de 911 puisque les jantes sont empruntées à une 996 GT3 tandis que le flat 6 hérite de pistons de 993 RS et d’un vilebrequin de 997 GT3. Les vitres allégées et le capot en aluminium viennent de chez Porsche Motorsport, de même que les poussoirs. Le capot moteur et son aileron en queue de canard ont été dessinés en interne, et fabriqués en composite. Idem pour les boucliers qui modernisent (un peu trop ?) l’allure de la 993.

Cette attention au moindre détail rend l’équation difficile à vérifier. Le client a en effet demandé une voiture améliorée de 25 % dans tous les domaines, mais cette 993R paraît avoir largement dépassé le cahier des charges… C’est bien ce qu’on vous disait : les chiffres, ça ne veut rien dire.

Articles associés