La prochaine berline Citroën sera hybride

Un rachat de Jaguar Land Rover n’est pas écarté non plus

Stephen Dobie • Valentin Langard | Le 21 juin 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

La prochaine berline Citroën n’est plus bien loin. Elle sera audacieuse pour les yeux, confortable pour l’assise, dans la lignée de ses ancêtres DS, CX, XM ou encore C6. Le tout sans vous coûter un bras.

« Elle restera en cohérence avec ses racines, son ADN », explique le chef de produit Xavier Peugeot.

« Nous sommes un grand groupe. Nous aimerions être capables d’offrir une large gamme de produits, avec des véhicules de petite, moyenne et grande taille ».

« Mais nous resterons cohérents avec notre positionnement de marque, notre capacité à être abordables et populaires. On peut très bien vendre de grosses voitures sans pour autant y mettre des moteurs de 400 chevaux ou ce genre de choses. C’est un secteur que l’on souhaite couvrir, mais toujours dans l’esprit Citroën ».

On peut s’attendre à ce qu’elle soit basée sur la même plateforme que d’autres « gros » véhicules du groupe PSA – Peugeot 508 et Citroën C5 Aircross, par exemple – ce qui veut aussi dire qu’elle pourrait s’équiper d’une motorisation hybride. Le sera-t-elle ?

« Bien sûr », dit Xavier Peugeot. « Pour le moment, notre stratégie est connectée au portfolio technologique de PSA. Notre ambition pour les années à venir est de lancer tous les ans une nouvelle voiture disponible avec une motorisation électrifiée. Chaque nouvelle Citroën offrira donc cette alternative, avec l’objectif d’avoir une gamme totalement électrifiée d’ici 2025 ».

Citroën continuera de vendre des véhicules à moteur thermique bien sûr, mais faire cohabiter les deux mondes leur permettra de comprendre ce que leurs clients veulent vraiment.

« Tout le monde est dans la course pour développer des véhicules électriques, en partie pour respecter les normes d’émission », explique Linda Jackson, directrice générale de Citroën. L’objectif pour la marque aux chevrons, c’est une moyenne de 95 g/km de CO2 sur toute la gamme.

« On va atteindre ce chiffre, d’une parce que nous ne voulons pas payer d’énormes amendes, mais aussi parce que nous souhaitons protéger la planète », poursuit-elle. « Comment pourrions-nous êtes crédibles, en tant que grand constructeur, si nous ne respections pas les normes d’émission ? C’est peut-être frustrant mais nous n’avons pas vraiment le choix, notre façon de faire du business se doit d’être suffisamment agile pour faire face à tous les problèmes ».

En parlant d’agilité, elle n’exclut pas totalement un futur rachat de Jaguar Land Rover, qui pourrait grandement bénéficier aux futures Citroën.

« Nous étions virtuellement en faillite il n’y a pas si longtemps. Aujourd’hui nous rencontrons beaucoup de succès et sommes à nouveau stables financièrement », explique Linda Jackson.

« On regarde les opportunités, mais on ne court pas après non plus. Si l’une se présente à nous et nous paraît intéressante, on va se dire ‘‘pourquoi pas ?’’. C’est ce qu’on a fait avec Opel. Mais nous n’essayons pas de prétendre que nous cherchons désespérément un partenaire, car ce n’est pas le cas. Nous ne sommes ni dans l’urgence ni dans la course, mais bien sûr si une opportunité intéressante surgit, nous nous pencherons dessus ».

Photos : Citroën CXperience concept ‘2016

Articles associés

Plus d'articles