Rétro Gaming : Super Monaco GP (Arcade – 1989)

F1 2022 vient de sortir mais avant lui, avant les jeux officiels, il y avait... Super Monaco GP. Et son histoire à dormir debout...

| Le 9 juillet 2022 |

Super Monaco GP

En savoir plus à ce sujet :

Le nom de la principauté est bien évidemment indissociable de la Formule 1. C’est pourquoi, en 1989, Sega s’est dit que plutôt que de demander des licences officielles aux écuries ou aux pilotes du championnat, ou même à la FIA, il suffisait de placarder le mot Monaco sur sa toute nouvelle borne d’arcade et que ça passerait crème. Étonnamment, l’inévitable action en justice (bah si, quand même…) ne vint pas des instances de la Formule 1. Ni de la principauté ou de l’écurie McLaren – dont la Formule 1 avait été, disons, empruntée sans concentement – mais du sponsor de McLaren à l’époque. Un cigarettier américain qui, en plus de faire poliment remarquer qu’aucune autorisation n’avait été demandée, s’est même permis d’émettre des doutes sur la pertinence de placarder les couleurs d’un paquet de cigarettes sur un jeu vidéo destiné aux enfants…

Une fois ces détails juridiques réglés à l’amiable (on ne connais pas les montants…), les joueurs ont pu profiter du summum de la simulation automobile de l’année 1989. Bien que les graphismes semblaient être en 3D, il s’agissait en fait de centaines d’éléments 2D jetés à la face du joueur à la vitesse d’une Gatling pour, au final, avoir un pseudo effet 3D vraiment bluffant. La tenue de route délicate « façon simulation » – on est en 1989 hein… on ne s’emballe pas trop sur le terme simulation – était une révolution en regard des jeux d’arcade de l’époque. Tout comme le volant intégré à la borne qui disposait, déjà à l’époque, de palettes pour les changements de vitesse. Si vous arriviez à terminer sur le podium, ce qui n’était franchement pas gagné, vous aviez le droit de rejouer… sous la pluie cette fois.

Bizarrement, et malgré ce que le titre pouvais faire penser, le seul circuit du jeu n’était pas vraiment le tracé officiel de Monaco. Décidément, on va de surprise en surprise… Certes, il y avait bien un tunnel et une épingle mais si on va par là… c’est le cas de tous les parkings souterrains. En revanche, l’ambiance était parfaite. Des yachts immaculés mouillant au port à une foule compacte de spectateurs allergiques aux impôts, tout y était.

Il y a bien eu une tentative de portage sur Sega MegaDrive mais la console était incapable de retranscrire la même vitesse ni le même niveau de détail à l’écran. Ils ont même tenté de se faire aider d’un gars pour améliorer les choses sur la suite de la version console. Le jeu s’appelait Super Monaco GP 2 Ayrton Senna mais impossible de me souvenir du nom de leur conseiller. Un brésilien je crois…

 

Super Monaco GP

Articles associés