Le Tone / Bruce Jouanny, l’interview croisée.

Nous avons pu rencontrer nos cousins de Top Gear France dont la saison 6 démarre ce soir à 20h55 sur RMC Découverte. L’occasion de faire une interview croisée de Bruce Jouanny et Le Tone qui sont devenus de vrais potes grâce à l’émission…

| Le 26 décembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

TopGear Magazine : Ok les gars, le principe est simple, Bruce, tu réponds comme si tu étais Tone, et Tone… tu réponds comme si tu étais Bruce. Bruce, tu es Tone et Tone, tu es Bruce. C’est bon pour vous ?

Tone : Ah bah au moins, si je réponds à sa place, pour une fois il sera plus intelligent ! [gros éclats de rire commun !]

TG : Ah, ok, donc c’est parti. Bruce, Top Gear c’est quoi pour toi ?

Tone : Bah, c’est un moyen de choper des meufs [gros éclats de rire commun !]. Ça m’fait d’la thune. J’ai rencontré un mec génial, le Tone, avec qui je m’entends très bien. À qui j’ai prêté ma maison, il me l’a rendue intacte, c’est déjà pas mal. Et je lui donne des cours de conduite. Il part de loin mais il progresse bien. [gros éclats de rire commun ! Bon, ça va être long donc plutôt que de mettre Gros éclats de rire à chaque ligne, on va mettre BDR pour Barre De Rire]

TG : Et toi Tone ?

Bruce Jouanny : Pour moi, Top Gear c’est… c’est une autre forme d’expression,  un autre endroit où je suis incompris… [BDR] Comme plein d’artistes ! Et en fait, les gens ne mesurent pas la capacité de mon talent, notamment dans le piloting. Surtout Bruce, j’comprends pas.

Tone : Nan mais j’ai fait beaucoup d’efforts avec Tone pour essayer de le comprendre. Déjà le matin il me fait mal aux yeux quand il s’habille. Et il est quand même super bavard, donc l’écouter, le supporter, c’est déjà un gros problème.

Bruce : Lui il a ce jeu qui m’exaspère, qu’il a inventé quand on était au Japon, où il s’amuse à compter le nombre de secondes qui se passent entre chaque fois que je parle. [BDR] D’après lui la moyenne serait de 6 secondes et même s’il a raison c’est pas cool.

Tone : Moi j’essaie de me concentrer pour appeler ma mère, mes enfants dès que j’ai cinq minutes pour faire FaceTime avec mes enfants et il y a toujours ce mec qui vient me parler et c’est hyper gênant. Je l’ai souvent sauvé du pétrin mais je l’ai aussi envoyé à l’hôpital une fois par vengeance. [BDR] Il faisait que parler dans la voiture du coup j’ai pas vu la dune, j’aurais dû freiner,  j’ai pas freiné. On s’en est bien sortis et aujourd’hui on en rigole.

TG : Donc il vous arrive des galères ?

Bruce : Bah oui, y’a donc ce jour où cet espèce d’abruti m’a foutu la tronche dans le sable et sinon… j’ai pas du tout aimé le torrent de boue en Jordanie.

Tone : Alors moi j’ai adoré ! J’ai tout pris en main, j’ai sauvé la caravane.

Bruce : Moi Tone, j’ai eu peur mais j’ai quand-même filé un coup de main à la fin, pas comme tout le monde, n’est-ce pas…

Tone : Ouais, j’ai décidé de déblayer la route avec l’aide de toute la caravane. Au début, y’avait que la régie avec moi. Voyant que les oueds qui nous entouraient n’allaient finalement pas nous submerger, Tone est venu nous aider. Et j’ai le souvenir d’être allé voir Philippe et de lui dire « T’aurais pu nous aider » et il m’a répondu « Mais j’ai pas vu ce qui s’est passé, personne ne m’a tenu au courant. »

Bruce : Il s’est juste passé un peu plus de 2 heures où nous étions arrêtés, une voiture de police a été emportée par les torrents de boue et à 2 km derrière nous, 12 personnes ont disparu.

Tone : La pluie a commencé à tomber. La clim de la Jaguar de Philippe était tombée en panne donc, comme il avait trop froid, il était dans le camion de la prod. Tone était toujours dans sa 605 dont le toit ouvrant était ouvert et il prenait 12 litres d’eau par minute, on traversait des torrents avec des gerbes d’un mètre d’eau de chaque côté de la voiture, ça commençait à être assez profond, on était au niveau des bas de caisse et on est passés quand même. Puis on a commencé à remonter, on est arrivés derrière une bosse, un fort torrent devant qui brassait des gros cailloux. Les flics sont partis devant, ils se sont fait coincer et la voiture a failli verser. La caravane s’est arrêtée, on avait un torrent de chaque côté, heureusement on était derrière la bosse et heureusement ça s’est bien fini. Comme disait Tone, dont le père a vécu longtemps dans les Pyrénées, il faut toujours se méfier des torrents de montagne. Surtout dans des pays très secs où ils ne prennent pas un lit de rivière mais où ils passent partout.

TG : Je crois que vous passez plus de temps à vous marrer qu’à échapper aux éléments donc… votre meilleur souvenir sur Top Gear ?

Tone : J’ai bien aimé notre crise de fou rire dans le Huron en Azerbaïdjan, en plus je conduisais parce que Tone on ne lui prête pas trop le volant des trucs dangereux, donc encore une fois c’est moi qui ai pris les bosses.

Bruce : mais encore une fois, très téméraire, j’ai décidé d’aller m’asseoir à l’arrière du véhicule et encore une fois je me suis fait décalquer au plafond. J’ai décidé de venir me rasseoir à l’avant,  pensant que ça allait être plus calme et c’est à ce moment-là que nous sommes passés dans un tout petit trou. Ce truc était assez mal suspendu finalement. Il a suffit de prendre un petit trou de 40 cm et ça a fait rebondir le truc de 2 m quatre fois de suite et on s’est retrouvés à se taper la tête au plafond tous les deux. C’était une vraie bonne crise de fou rire. Mais quand on est tous les deux, souvent, on se tape des bonnes barres de rire.

Tone : Ouais, ça arrive ouais… quand tu te tais ! Quand t’arrêtes de parler, on a le temps de rire…

[BDR++ et sortie du jeu de rôles]

Bruce : Ça te va bien tu sais, quand t’es un peu moi.

Tone : Ouais, c’est vrai, j’me sens plus adulte.

Bruce : Et puis tu te masculinises un peu…

Tone : … c’est ça, ouais, bien sûr ! D’un coup je change de centres d’intérêts.

TG : Retour au questionnaire croisé, votre voiture de rêve ?

Tone : Ford Focus. Moi j’aime la Ford Focus, je veux acheter une Ford Focus ! Nan parce que j’adore les diesels, mais là j’voudrais vraiment passer à l’essence. [BDR]  Et puis franchement 350 chevaux pour ce prix là, y’a pas mieux rapport prix/chevaux. Et pour moi c’est important, le prix/chevaux.

TG : « Prix/chevaux » ?

Tone : Prix/chevaux, ouais, c’est important. Moi l’argent c’est un truc, je fais attention. Je ne suis pas comme Philippe.

TG : Mais Focus… RS au moins ?

Tone : Ouais, Focus RS. La Focus 4, la verte.

[Bruce reprend Tone « Ah non pas la Mk2. La dernière… à la limite. » et Tone profite de cet aparté pour tenter d’influencer ce que Bruce va répondre pour lui « Dis un truc cool, genre une Formule 1 »]

TG : Alors Tone, ta voiture de rêve ?

Bruce : Une Aston Martin Lagonda. Il faut que ce soit un peu décalé, un peu rare, un peu ancien, un peu old school, un peu classe, un peu pas fiable, et j’aime bien.

Et à partir de là, je les perds, fini les réponses pour l’autre, Bruce et Tone oublient le jeu de rôles et commencent à discuter comme deux potes à la terrasse d’un café… exactement ce qu’ils sont.

Tone : Sinon, à part la Focus RS, qu’est-ce que tu aimes bien comme caisse ? AMG GT ?

Bruce : Mouais.

Tone : Ah, et la Classe B ? T’as bien aimé la Classe B pour aller au Red Bull Ring.
Bruce : Tu m’avais dit que la Classe B, l’ancienne, avait un super bon châssis. Et c’est vrai [avec un GROS sourire en coin].

Tone : Je pense que j’aimerais bien rouler en Rolls, tous les jours. En daily, la Rolls c’est bien.

Bruce : Moi aussi, mais pas tous les jours.

Tone : Nan mais, pour aller se balader, c’est bien une Rolls. La dernière, la Dawn. Ou une Silver Seraph… Une Green Label, avec le V12. [puis, moqueur, à Bruce] Sinon, toi, ce serait quoi à part un SQ5 préparé ABT ?

Bruce : Ah non mais moi c’est pas du tout le SQ5 ma caisse préférée. Non, j’aime beaucoup la dernière M8 qui vient de sortir mais je l’ai pas essayée. J’aimais bien l’ancienne M6.

Tone : Là je regarde les Hyundai i30 N.

Bruce : Ah ouais ? Sinon moi, si j’achète pas la Porsche 997 phase 1 que j’ai vue, un FJ Cruiser. C’est con mais j’aime bien.

Tone : Qui est une daube mais qui est très beau. Moi j’aime pas les SUV, jamais j’aurai de SUV.

Bruce : Non mais moi non-plus finalement. J’ai eu un SQ5 et ça m’a gavé au bout d’un temps. La motorisation est d’enfer, j’avais une préparation MTM dessus et… 700 Nm de couple… brooôôÖÖÖ !

Tone : Les bagnoles que je roule le plus, c’est les Volvo, j’ai essayé toute la gamme, la T8 c’est bien pour les vacances, c’est sécurisant mais c’est anti-sportif. Bon, en ligne droite, avec l’électricité, ça pousse fort mais bon. Nan, j’ai vraiment bien aimé la i30 N, je me suis dit voilà une voiture passe-partout, que personne ne verra jamais mais quand tu tapes vraiment dedans, c’est cool, c’est super.

TG : Et sinon, l’émission 😉

Tone : Les premiers plateaux, je me souviens, les gars de la prod nous disaient : « On se retrouve à l’hôtel pour lire les plateaux. » Et là, d’un coup, je réalise qu’une partie de l’émission sera en public. Quand je regardais Top Gear, je m’intéressais surtout aux sujets. Les plateaux, les interviews, les tours des invités, tout ça… bon. Et je dis « Ah mais oui, on va tourner en public ! » Là tout le monde me regarde en se disant que je ne connais pas l’émission et je leur dis « Mais non, je déconne » et je commence à flipper. Là, un gars arrive avec, je te jure, un livre énorme et je me dis que s’il faut tout apprendre pour le lendemain, grosse angoisse ! Et il me dit « Mais, non… Vous aurez le temps de répéter. »

Bruce : Ouais, tu les lis avant mais 20 pages, comme ça, tu dois tout ressortir mot à mot et à chaque fois que tu oublies une virgule, que tu ajoutes un la, un le ou que tu oublies un de, un mais dans l’oreillette tu entends « Ah, il faut refaire ! ». C’était un sketch.

Tone : Mais maintenant on a pris pas mal de libertés avec ça et, pour ce coup là, Philippe nous a bien aidés. Boarf, il nous a aidés en nous motivant « Bon aller les gars, bougez-vous le c… » [BDR]

Bruce : Il leur a dit « Vous êtes fous, vous ne pouvez pas faire ça. » C’était sur-écrit en fait.

Tone : Et maintenant on est vachement plus à l’aise, à les réécrire, ils ont raccourci la donne. Donc on tourne plus vite et on arrive même à improviser.

Bruce : Et puis maintenant, dès qu’on a l’idée, on a un peu plus de liberté.

Tone : Si tu sais comment tu rentres et comment tu sors, au milieu on y arrive à peu près. [BDR] Et comme il y a beaucoup de public et plein d’axes de caméras, on ne peut pas avoir de prompteurs. Et ils avaient peur que les prompteurs nous rendent moins naturels. Mais c’est un moment super sympa, on signe des autographes avec le public à la fin, les gens sont contents, on fait des blagues avec eux, parfois on se cache dans le public.

 

En attendant de pouvoir assister à l’émission l’année prochaine pour aller faire des blagues avec les garçons, ils vous donnent rendez vous ce soir à 20h55 sur RMC Découverte pour le lancement de la saison 6.

Articles associés