C’est promis, la « nouvelle » TVR Griffith arrivera peut-être en 2024

TVR annonce un programme de sponsoring en Formule E. Et une Griffith électrique, entre autres, si vous êtes sages

La rédaction | Le 26 avril 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

La résurrection de TVR s’éternise. Neuf ans après le rachat de la marque par son propriétaire actuel, l’ancien magnat des jeux vidéo Les Edgar, et cinq ans après la présentation de la nouvelle Griffith, on attend toujours les premières livraisons. Mais cela n’a pas empêché la marque d’annoncer un accord avec la Formule E en tant que sponsor. Hein, quoi ?

Revenons un peu en arrière. Top Gear guette patiemment la TVR Griffith après avoir pu approcher un prototype en 2018. Au menu : un V8 5.0 Ford de 500 ch préparé par Cosworth, 1 250 kg, 320 km/h, un châssis iStream signé Gordon Murray. Miam. La commercialisation devait intervenir début 2019.

Puis en 2020. Ensuite, on a commencé à évoquer des retards dans la construction de l’usine galloise de Ebbw Vale. On n’a toujours pas bien compris si TVR avait vraiment finalisé son installation là-bas. Le Brexit et la pandémie n’ont pas aidé. Notez que le gouvernement gallois est actionnaire de l’entreprise à 3 %. Un peu étrange, tout ça.

Avance rapide jusqu’à aujourd’hui : TVR vient de confirmer qu’il serait le sponsor officiel de l’E-Prix de Monaco ce week-end, et de celui de Londres en juillet.

« Notre collaboration avec le championnat du monde ABB FIA de Formule E et nos opérations de communication aux E-Prix de Monaco et de Londres démontrent non seulement notre engagement à révolutionner la marque TVR, mais aussi dans la voiture électrique, et vers la neutralité carbone de nos activités, a expliqué Les Edgar. Nos projets de commercialiser des TVR électriques ont bien avancé dans leur développement, le lancement du premier des deux modèles étant prévu juste après celui de la nouvelle Griffith et d’une Griffith Limited Edition électrique en 2024. »

Ce qui ferait donc une TVR Griffith électrique et deux autres voitures électriques distinctes, si l’on comprend bien. De l’extérieur, cela paraît bien ambitieux pour une marque qui, en bientôt une décennie, n’a toujours pas réussi à concrétiser son come-back avec une « simple » voiture de sport 100 % thermique à l’ancienne.

En revanche, voir TVR emprunter la voie de l’électrification n’est pas une surprise. Les Edgar évoquait déjà une Griffith électrique lors de la présentation du prototype il y a quatre ans, et l’entreprise a signé un accord l’année dernière avec le producteur de lithium Ensorcia.

« Voir TVR, un constructeur légendaire de voitures de sport, mélanger les genres et s’impliquer dans l’électrique est un jalon significatif et conforme à la vision portée par la Formule E d’un futur électrique », s’est réjoui de son côté Matt Scammell, directeur commercial de la Formule E. « TVR est une marque que tout le monde adore et nous avons hâte de travailler avec eux à Monaco et à Londres pour exposer leurs projets d’électrification. »

Y’a plus qu’à…

 

Articles associés