Voici l’Alpine A110S (enfin !)

Une Alpine plus puissante ? Volontiers !

Valentin Langard | Le 13 juin 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Voilà déjà quelques jours qu’Alpine prenait un malin plaisir à faire monter la pression. Un détail par-ci, un détail par-là… juste de quoi se faire une vague idée du rendu final. Mais la voici, enfin. L’Alpine A110S. Déjà plus d’un an que la légendaire sportive française est revenue sur le devant de la scène, et on ne s’en lasse toujours pas. Chaque seconde passée derrière le volant nous rend davantage amoureux…

Mais. On avait peut-être un reproche. Un minuscule. On aurait souhaité que le quatre-cylindres 1.8 turbo puisse délivrer un tout petit peu plus de puissance. Pas que 252 chevaux ne suffisent pas, non, elle est presque parfaite comme elle est. Mais juste de quoi se rapprocher de la concurrence… qu’elle soit capable de montrer les dents de temps à autres.

C’est chose faite. Sous le capot de l’A110S se cachent désormais 292 chevaux, soit 40 de plus qu’auparavant. Le quatre-cylindres n’a pas bougé, mais la pression du turbo a été augmentée de 0,4 bars. Le couple maximal, 320 Nm, devrait être disponible sur une plus grande plage d’utilisation. L’ingénieur en chef Jean-Pascal Dauce nous l’assure, le moteur « vous encourage à pousser chaque rapport jusqu’à la limite ». In fine, l’A110S affiche un meilleur ratio poids/puissance que ses consœurs et effectue le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes, soit un dixième de moins. Que demande le peuple ?

Au-delà du moteur, l’A110S reste évidemment dans la catégorie poids plumes : 1 114 kg. Les ressorts et les barres antiroulis bénéficient de nouveaux réglages, plus fermes, pour « une précision de conduite ultime ». La garde au sol a été rabaissée de 4 mm pour optimiser le centre de gravité du véhicule et lui conférer davantage de stabilité à haute vitesse. Pour couronner le tout, de nouveaux pneus viennent assurer un maximum d’adhérence. Et c’est sans compter les étriers de frein Brembo qui viennent désormais en série (en option sur les autres versions de l’Alpine).

Quelques touches visuelles viennent souligner la montée en gamme. Une peinture exclusive par exemple, ou le toit en carbone optionnel… Rien de transcendant, mais avait-elle vraiment besoin d’un gigantesque aileron ou de 4 sorties d’échappement ? Sûrement pas.

Disponible à partir de 66 500 € hors options, l’Alpine A110S peut être commandée dès maintenant. Il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour vous en faire livrer une.

Articles associés

Plus d'articles