L’Aston Martin V12 Vantage reviendra en 2022 !

L'année prochaine, il sera de nouveau possible de goûter au plus gros moteur du catalogue Aston sur la plus petite voiture. Et il faudra en profiter...

La rédaction | Le 1 décembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

C’est Noël en avance chez Aston Martin : la marque a confirmé officiellement qu’elle s’apprêtait à enfourner de nouveau un V12 sous le capot de la « petite » Vantage. Jouez hautbois, résonnez musettes.

Le communiqué est laconique, mais appétissant. « Vous en avez entendu parler. Vous l’entendrez assurément arriver. La V12 Vantage. Ce n’est pas seulement une Limited Edition, c’est une Final Edition. Retour en 2022. »

Et c’est tout. Rien sur la cylindrée, la boîte, les perfs, même pas une silhouette en clair obscur à se mettre sous la rétine. Mais ça suffit à mettre l’eau à la bouche. Voire à aller vérifier la cote des anciennes V12 Vantage (ah, en fait non).

Arrêtée en 2018 après une dernière édition V600, la première V12 Vantage a laissé un souvenir ému à tous ceux qui l’ont approchée. Ce n’était pas vraiment une voiture, c’était plus une oeuvre d’art 5.9 atmosphérique avec des portières, des sièges et du cuir en bonus.

Cette nouvelle v12 Vantage devrait reprendre le V12 5.2 biturbo qui anime la DB11, la DBS mais aussi la V12 Speedster, celle-ci s’apparentant déjà à une V12 Vantage décapsulée (et vendue à près d’un million d’euros sous prétexte qu’elle était limitée à 88 exemplaires). Espérons que la Vantage ait le droit à la même spécification du V12 (700 ch, 753 Nm). Ou, on peut rêver, à celle de la DBS (725 ch et surtout 900 Nm)… Pour la boîte manuelle, ne fantasmez pas trop : ce moteur n’a encore jamais été associé à autre chose qu’une ZF à convertisseur.

On vous en dit plus dès que possible. En attendant, Aston est venu avec l’échantillon ci-dessous, qu’on a déjà passé en boucle une bonne douzaine de fois.

Illustration : Aston Martin Vantage (V8)

Articles associés