Vous pouvez maintenant choisir votre Continental GT avec un V8

La Conti GT des petits budgets

La rédaction | Le 19 mars 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Si un 12 cylindres en W et 6 litres de cylindrée vous paraissent déraisonnables, Bentley a une bonne nouvelle pour vous. Dites bonjour à la Continental GT V8 qui, comme nos lecteurs les plus perspicaces l’auront peut-être deviné, troque le vorace W12 pour un V8 (relativement…) plus économique à l’achat et à l’usage.

« Oui, mais c’est une Bentley, il FAUT prendre la plus grosse et la plus puissante », récriminerez-vous (on vous connaît). Pas forcément : sur la précédente génération de la Conti, la version V8 était tout simplement une meilleure auto que la W12. À peine moins véloce, mais plus légère et plus engageante à conduire en plus d’être moins chère. Donc même si l’actuelle Continental GT W12 est un engin autrement plus alerte que son ancêtre, nous ne serions pas surpris que la V8 lui dame une nouvelle fois le pion.

Disponible d’emblée en coupé ou en cabriolet GTC, la Continental GT V8 développe 550 ch et 770 Nm, à comparer aux 635 ch et 900 Nm du W12. La puissance est bien sûr toujours transmise aux quatre roues via une boîte automatique à huit rapports, pour un 0 à 100 km/h en 4 s tout rond (4,1 s pour la GTC) et une vitesse de pointe de 318 km/h. C’est trois dixièmes de plus et 15 km/h de moins que le W12 mais ça devrait suffire, non ?

Le V8 fera aussi certainement un bruit plus intéressant que le W12 – ce n’est pas très compliqué – et sera plus frugal, aidé comme son grand frère par un système de désactivation de cylindres (et par le fait que seules les roues arrière sont motrices la plupart du temps). Bentley annonce une autonomie supérieure à 800 km. Visuellement, les seules différences sont un échappement à deux doubles sorties (contre deux sorties simples sur le W12), un monogramme V8 et… c’est tout.

Pour s’accommoder de ce « petit » moteur, les liaisons au sol ont été sensiblement revues. La version V8 adopte par exemple des barres antiroulis allégées, mais l’amortissement actif « Dynamic Ride System » de la W12 est disponible en option.

En Europe, il faudra attendre le premier semestre 2020 pour se procurer la Continental GT V8. Si le prix n’a pas encore été dévoilé, il sera nettement inférieur aux 215 000 € exigés par la version W12. Un achat malin, on vous dit.

Articles associés

Plus d'articles