BMW Motorsport dévoile officiellement la nouvelle M4 GT3

La M4 de course fera ses débuts en compétition aux 24 Heures du Nürburgring fin juin

| Le 4 juin 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Nous y sommes. La BMW M4 GT3 est là, et elle est parée à courir. En développement depuis fin 2019 – elle s’était montrée il y a quelques semaines sur le Nürburgring –, elle prend le relais de la M6 GT, par rapport à laquelle BMW Motorsport annonce des progrès considérables en matière de « facilité de pilotage, de coûts d’usage et d’exploitation. » 

La firme bavaroise promet par exemple que son comportement et son habitacle rendent la M4 « plus confortable pour les pilotes amateurs », qu’elle ménage mieux ses pneus, que sa transmission et son moteur pourront être révisés moins souvent, et que l’utilisation de la voiture est plus simple car il n’est pas nécessaire d’y brancher un ordinateur portable pour accéder à tous les paramètres de base.

Les écuries privées – et les riches amateurs de track-days –, peuvent d’ores et déjà commander ce magnifique joujou affiché à 415 000 € TTC (4000 € de moins que la M6 GT3). D’ici aux premières livraisons en 2022, il bénéficiera d’encore 20 000 km d développement cette année, incluant la participation à diverses courses – notamment les 24 Heures du Nürburgring le 26 juin 2021 – afin de s’assurer qu’elle soit parée pour la saison 2022.

En option, le « Pack Compétition » comprend un kit spécifique pour l’endurance, des feux additionnels, des capteurs sur les ressorts, un système de radar/caméra arrière, le suivi de la pression et de la température des pneus, ainsi qu’une journée sur le simulateur de GT3 de BMW pour apprendre comment tout fonctionne.

La mécanique est fondamentalement identique aux M3 et M4 de route mais a été revue en profondeur pour résister aux contraintes de la course. Le six cylindres en ligne est 40 kg plus léger que le V8 de la M6 GT3, développe 590 ch pour 700 Nm de couple, et entraîne les roues arrière via une boîte séquentielle six rapports Xtrac et un embrayage électro-hydraulique.

Le volant a été codéveloppé avec le spécialiste du sim racing Fanatec et peut donc aussi être utilisé dans les simulateurs. L’air conditionné a été revigoré, et tous les équipements requis par la FIA sont évidemment présents.

Même si elle ressemble encore à la M4 de route, la GT3 est 75 mm plus large de chaque côté, et possède un aileron gigantesque. Pour la subtilité, on repassera, mais vivement Noël quand même…

Articles associés