Le Chevrolet E-10 concept incarne « le futur du hot-rod »

Et le hot-rod du futur est toujours aussi stylé ! Il est seulement passé à l'électrique

Valentin Langard | Le 6 novembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous contemplez ce que Chevrolet appelle « le futur du hot-rod ». Construit à l’occasion du SEMA Show 2019 qui se tient à Las Vegas, c’est un pick-up Chevrolet C-10 de 1962 converti à l’électrique.

L’E-10 Concept embarque deux batteries de 60 kWh empruntées à la Chevrolet Bolt. Celles-ci sont stockées à l’arrière sous un capot rigide (l’aspect pratique du pick-up a donc complètement disparu) et alimentent une paire de moteurs électriques « eCrate » placés à l’avant. Ensemble, ils envoient pas moins de 450 ch aux seules roues arrière via une boîte automatique traditionnelle. Chevrolet promet ainsi un 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes et un 400 m DA bouclé en un peu plus de 13 secondes.

Il conserve le look simple et efficace du C-10 : les seules différences notables sont la garde au sol rabaissée (à moins que ce ne soit le poids des batteries ?), la peinture orange flambant neuve et les jantes de 20 pouces à l’avant, et 22 à l’arrière.

Le son devrait plus ou moins rester le même aussi, puisque ce Chevrolet E-10 est doté d’un système audio à cinq modes et trois haut-parleurs — un à l’avant, deux à l’arrière. Il émule au choix le bruit d’une Camaro Z28 LS7 (en mode Track ou Touring) ou d’un V8 standard. Dans ces modes, le haut-parleur avant mime l’admission tandis que ceux à l’arrière se chargent de glouglouter — le tout réagit aussi aux changements de rapport. Vous pouvez bien évidemment choisir de rester dans le silence total, ou alors carrément opter pour un son de vaisseau spatial.

Construit en seulement 18 semaines, le E-10 se veut la tête d’affiche des kits de conversion à l’électrique que GM pourrait commercialiser dans un futur proche. C’est plutôt prometteur.

 

Articles associés

Plus d'articles