La Citroën C5 X est une berline d’un nouveau genre

Berline, break ou SUV ? Citroën repart à la conquête du segment des familiales en proposant un mix des trois.

Paul HORRELL • Robin SAN VICENTE | Le 13 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

“Quand nous l’avons dévoilée aux premiers groupes tests, le meilleur compliment que nous ayons reçu était que les gens ne savaient pas ce que c’était”, explique Pierre Leclerc, directeur du design chez Citroën, en parlant de la C5 X.

Étonnant. Habituellement, les designers visent plutôt la clarté. Ce n’est pas pour autant que le style de la C5 X dénote par rapport aux derniers modèles de la marque. Ce que veut dire Pierre Leclerc, c’est que c’est une voiture qu’on ne peut pas ranger dans les cases habituelles : berline, break ou SUV.

Les SUV sont partout et Citroën estime – espère – que certains automobilistes vont finir par se lasser de leur côté massif, de leur poids et de leur consommation, sans forcément être insensibles à leur position de conduite haute et à leur polyvalence. Selon Citroën, ils voudraient juste retrouver ces qualités dans un véhicule plus “élégant”, plus “socialement responsable”, à conduire avec plus de « sérénité. »

La C5 X répond-elle à ces critères ? À vouloir être tant de choses à la fois, ne risque-t-elle pas justement de manquer de personnalité ? Chacun aura son avis sur la question.

On a en tout cas affaire à une grosse familiale, avec beaucoup d’espace pour les passagers arrières et un grand coffre de 545 l (1 640 l banquette rabattue), qui tombe à 485 l en version hybride rechargeable. En théorie, vous pouvez y charger une machine à laver de taille moyenne sans trop de problèmes, selon la marque.

Techniquement, la C5 X repose sur la même plateforme EMP2 que la Peugeot 508, revue pour offrir tout le confort que l’on est en droit d’attendre d’une Citroën. Elle reprend donc le système d’amortissement à butées hydrauliques progressives des C4 et C5 Aircross, pour un effet “tapis volant.” À cela près que la suspension de la C5 X est adaptative, avec trois réglages distincts pour un meilleur contrôle des mouvements de caisse en virage.

Côté instrumentation et infodivertissement, Citroën franchit un cap. On trouve un large écran tactile de 12 pouces au centre sur les versions haut de gamme et l’affichage tête haute est désormais projeté à travers le pare-brise. L’habitacle se veut sobre et raffiné façon lounge. Mention spéciale pour les surpiqûres en forme de chevrons.

Les tarifs n’ont pas encore été dévoilés mais ils devraient débuter un peu en dessous des 35 000 €, pour une commercialisation à l’automne 2021.

La version de pointe de la C5 X sera animée par une motorisation hybride rechargeable de 225 ch offrant une autonomie d’environ 50 km en tout électrique. Le PDG de Citroën, Vincent Cobée, affirme que c’est suffisant pour les trajets quotidiens de la plupart des automobilistes, tout en promettant que l’autonomie progressera au fil des mises à jour logicielles.

Aucun Diesel n’est au programme. Rien n’a encore été officialisé concernant les moteurs essence, mais on devrait retrouver le trois cylindres 1,2 l de 130 ch et le quatre cylindres 1,6 l de 180 ch, tous deux avec une boîte automatique 8 rapports.

Il nous reste une question importante pour Vincent Cobée. Depuis ces dix dernières années, les berlines n’ont cessé de décliner au profit des SUV, dans l’Hexagone comme ailleurs. À tel point que Ford a par exemple annoncé le retrait pur et simple de la Mondeo de son catalogue d’ici 2022. Pourquoi la C5 X se vendrait-elle mieux que ses ancêtres ?

“Est-ce que quelque chose disparaît par manque d’attrait ou par manque de créativité ? Le segment est devenu ennuyeux, les gens se sont donc tournés vers les SUV, répond-il. Lorsque nous montrons cette voiture aux gens, les propriétaires de berlines la voient comme une berline, les propriétaires de breaks comme un break, et les propriétaires de SUV comme un SUV qu’ils pourraient apprécier. Pour tous, elle représente une voiture socialement responsable, tournée vers l’avenir.” Et notamment vers le marché chinois puisqu’à l’instar de la DS 9, c’est là-bas que le nouveau haut de gamme Citroën sera produit.

Articles associés