La Corvette C8.R vous empêchera de dormir au Mans l’année prochaine

Qui dit nouvelle Corvette, dit nouvelle Corvette de course. Vous avez des boules Quies ?

La rédaction | Le 3 octobre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Après des années à attendre une Corvette à moteur central arrière, en voilà trois qui débarquent (presque) d’un coup. Dans la foulée des C8 Stingray coupé et cabriolet, voici celle que nous avons le plus de chances de voir un jour de nos yeux : la version de course, la C8.R.

En effet, on ne sait toujours pas si les Corvette routières traverseront l’Atlantique. Alors que la C8.R, elle, s’alignera officiellement au départ des épreuves d’endurance les plus prestigieuses de la planète, où son V8 fera trembler les gradins selon la tradition familiale.

« La C8.R et la Corvette Stingray matérialisent un véritable transfert de technologie, tirant des leçons des voitures de série pour la piste et vice-versa », explique Chevrolet. Bien évidemment, le moteur de la C8.R est placé en position central arrière, une première également sur une Corvette de course si l’on excepte quelques protos IMSA ou GrandAm qui n’avaient de Corvette que le nom.

Les puristes trouveront une consolation dans la superbe livrée grise et jaune de cette première auto. Les C8.R d’usine devraient cependant reprendre le jaune des C6 et C7 qui a si souvent illuminé le podium. La voiture fera ses débuts en course en janvier 2020 aux 24 Heures de Daytona, en attendant les 24 Heures du Mans en juin.

Les infos techniques brillent par leur absence. On peut prédire que le V8 6.2 atmosphérique, partagé avec la C8 de route, sortira autant de chevaux et de décibels que la réglementation et la balance of performance le lui permettra. Rien qu’en y pensant, on sent déjà l’odeur du barbecue en bord de piste.

Articles associés

Plus d'articles