La Cupra el-Born est une compacte électrique ET sportive

La Seat EI-Born passe sous pavillon Cupra et devient le premier modèle 100 % électrique de la marque espagnole

La rédaction | Le 9 juillet 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Faute de Renault Zoe RS en vue, de Peugeot e-208 GTi, de Volkswagen ID.3 GTI ou de Volkswagen Leaf Nismo (quoique…), c’est aujourd’hui Cupra qui, après une Leon hybride, dévoile officiellement la première petite électrique sportive. Présentée sous la forme d’un concept Seat l’an passé, l’el-Born naîtra finalement sous blason Cupra.

Sportive à quel point, c’est difficile à dire pour l’instant. Les détails techniques sont minces, Cupra ayant surtout insisté sur l’autonomie dans son premier communiqué. L’el-Born promet un rayon d’action supérieur à 500 km grâce à une batterie de 82 kWh, capable de récupérer la moitié de sa capacité en 30 minutes sur une borne ad hoc.

On ne connaît pas la puissance, mais il paraîtrait logique de s’attendre à un bond au moins symbolique par rapport aux 204 ch de la Volkswagen ID.3 dont dérive étroitement la Cupra el-Born. On sait seulement pouvoir tabler sur un 0 à 50 km/h vivifiant (2,9 s) à défaut d’être spectaculaire. Cupra n’a pas non plus précisé si son el-Born resterait une propulsion ou si elle recevrait un moteur supplémentaire sur l’essieu avant.

La Cupra el-Born sera par ailleurs la première voiture électrique basée sur la plate-forme MEB du groupe Volkswagen à recevoir un amortissement piloté DCC. Celui-ci sera comme toujours associé à différents modes de conduite, dont un mode Cupra directement accessible via un bouton.

Visuellement, un accastillage noir et bronze affirme le caractère de la Cupra el-Born par raport à la Seat éponyme, elle-même nettement plus agressive que la rondouillarde Volkswagen ID.3 malgré une même silhouette monospacisante.

N’attendez aucune des deux en concession avant 2021. Voilà qui devrait laisser le temps d’intérioriser la notion de compacte sportive électrique…

Articles associés

Plus d'articles