Cupra arrive en Extreme E

En partenariat avec ABT Sportsline, Cupra est le premier constructeur à s'engager en Extreme E

La rédaction | Le 15 septembre 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Bras armé d’Audi en Formule E (et surtout en DTM depuis deux décennies), ABT va devenir celui de Cupra dans le championnat de tout-terrain électrique Extreme E, organisé lui aussi par Alejandro Agag. Le constructeur espagnol a en effet annoncé ce mardi qu’il serait « le partenaire principal » de l’écurie allemande, qui avait quant à elle confirmé sa participation dès juillet 2019.

Rappelons que cette nouvelle discipline, dont les débuts sont désormais prévus pour mars 2021, verra s’affronter des protos électriques Spark Odyssey 21 identiques (550 ch, 1 650 kg, 0 à 100 km/h en 4,5 s) sur différents terrains emblématiques de la crise environnementale. Cinq épreuves sont prévues au Sénégal, en Arabie Saoudite, au Népal, au Groenland et au Brésil.

Les écuries iront de l’un à l’autre grâce à un cargo reconverti en paddock flottant, un moyen de transport beaucoup plus écologique que le fret aérien selon les organisateurs de l’Extreme E. Il n’y aura pas de spectateurs sur place, mais une diffusion en direct à la télévision et sur Internet.

Outre le fait qu’on puisse considérer ABT-Cupra comme la première écurie d’usine de ce championnat, la grande nouvelle est la signature d’un pilote de pointe : le Suédois Mattias Ekström, ambassadeur Cupra, champion du monde de rallycross et double champion DTM. L’identité de sa coéquipière – le règlement impose des équipages mixtes – n’est pas encore connue.

« Je suis ravi d’accueillir Cupra à bord en tant que premier partenaire automobile de l’Extreme E« , s’est réjoui Alejandro Agag. Le timing n’est pas innocent pour Cupra, ancien label sportif de Seat devenu une marque à part entière en 2018. Celle-ci s’apprête en effet à lancer sur la route ses premiers modèles hybrides (Formentor, Leon PHEV) et électrique (El Born).

 

Articles associés

Plus d'articles