Le concept DS Aero Sport Lounge est un SUV électrique surpuissant (et poétique)

680 ch électriques, 650 km d’autonomie, un intérieur en paille et en coton

La rédaction | Le 26 février 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Seule marque de PSA présente au salon de Genève, DS en profite pour prendre ses aises. Sur son stand, il n’y aura pas une, mais deux voitures en vedettes : une qu’on pourra acheter, l’autre non. Dites bonjour à la DS Aero Sport Lounge, l’exubérant concept qui sera exposé au Palexpo à côte de la nouvelle berline DS 9.

Les communiqués de la marque se sont toujours distingués par un certain lyrisme, et celui qui décrit l’Aero Sport Lounge n’y fait pas exception. Selon DS, cette auto « inaugure une nouvelle silhouette automobile » associant « une position de conduite haute, une large visibilité et un confort de première classe auxquels s’ajoutent une efficience aérodynamique et technique et un design prodigieux ». Ce n’est pas comme si des légions de « SUV coupés » avaient débarqué sur le marché ces dernières années. Certes, tous n’ont pas un design aussi prodigieux que cet engin « accueillant autant que racé, feutré autant que généreux, intelligent autant que poétique » (on vous a prévenus).

Bien évidemment, ce concept de 5 m de long est électrique, et pas qu’un peu puisqu’il peut compter sur une motorisation de 680 ch alimentés par une énorme batterie de 110 kWh dans le plancher, sans oublier l’expertise accumulée par DS en Formule E (où l’écurie DS Techeetah est championne en titre). Rien sur le poids de l’ensemble, qui n’empêche pas l’Aero Sport Lounge de passer de 0 à 100 km/h en 2,8 s, et de promettre une autonomie supérieure à 650 km.

En guise de calandre, on trouve un écran destiné à communiquer avec les piétons et les autres usagers, ainsi qu’un arsenal de capteurs dédiés à la conduite autonome. Sur des jantes profilées de 23 pouces, le dessin général acéré et les optiques LED épousant les arêtes ne sont pas sans rappeler Lexus.

L’habitacle, équipé d’un système de reconnaissance gestuelle, fait appel à du satin de coton et de la paille de seigle marquetée. Ce retour à la nature illustre la volonté de DS « d’offrir du luxe tout en [se] concentrant sur l’empreinte environnementale : de la noblesse dans le sustainable » (durable ou soutenable, dans la langue d’André Citroën). Selon la marque, l’Aero Sport Lounge Concept est donc un véhicule… « sustainoble » (NSFW à haute voix, a fortiori en présence d’un héritier du trône). On n’arrête pas le progrès. Rendez-vous la semaine prochaine à Genève pour découvrir le concept DS en chair et en os.

Articles associés

Plus d'articles