Audi S3 Sportback

La compacte sportive des gens raisonnables revient pour une quatrième génération. Pas sérieux s'abstenir

Rowan HORNCASTLE • Niels de GEYER | Le 7 novembre 2020 |

Note
globale

7
10

Modèle

Audi S3 Sportback

À partir de 55 900 €

Moteur

4 cylindres, 1 984 cm3, 310 ch, 400 Nm, BVR7, intégrale

Conso

8,0 l/100 km
Émissions de CO2 : 183 g/km

Performances

0 à 100 km/h : 4,8 s
Vitesse maxi : 250 km/h

Poids

1 575 kg

Verdict

Choisir la S3 plutôt qu'une autre compacte sportive, c'est comme préférer un lounge à un pub. C'est chic, on s'entend parler, on n'y sert que des choses raffinées. Ça manque parfois un peu d'ambiance, mais on est bien.

Qu’est-ce que c’est ?

On l’oublierait presque mais lorsqu’elle a débarqué en 1998, la première Audi S3 a tout simplement inventé la compacte sportive premium. Avant elle, vous aviez le choix entre une généraliste relativement raisonnable par son allure, sa puissance et son prix (pensez Peugeot 306 S16, Citroën Xsara VTS), une brute échappée d’une spéciale de rallye (Lancia Delta Integrale, Subaru Impreza WRX) ou une bourgeoise à six cylindres (BMW 323Ti, Volkswagen Golf VR6). La S3 a été la première à allier si magistralement polyvalence, performances et raffinement pour attirer à elle une clientèle potentiellement plus mature… et plus aisée grâce à sa discrétion (si vous ne la preniez pas en jaune Imola), son vigoureux 1,8 l turbo (210 puis 225 ch) et sa rassurante transmission intégrale.

Deux décennies plus tard, voici la quatrième génération, à nouveau en jaune (Python, cette fois). Elle n’a pas changé de philosophie : une petite voiture rapide, facile à vivre, et désirable. Elle n’a donc rien d’une pionnière comme son arrière-grand-mère : depuis, tout le monde s’est engouffré dans la brèche et la nouvelle venue devra notamment faire face aux Mercedes-AMG A35, BMW M135i ainsi qu’à sa proche cousine la Volkswagen Golf R. Toutes ont le même argumentaire : 300 ch et des poussières, une boîte à double embrayage, quatre roues motrices. Qu’on aime ou pas à la recette concoctée par Audi, chacun l’a mise à sa sauce.

L’Audi S3 y est d’ailleurs tellement fidèle qu’elle reprend la plate-forme de sa devancière, son moteur et sa boîte. L’éternel 2 l EA888 reprend du service avec 310 ch et 400 Nm, des valeurs qu’il avait déjà atteintes lors du restylage de 2016 avant de retomber à 300 ch et 370 Nm sur les derniers millésimes, normes Euro obligent. Tout cela passe au quatre roues via une boîte à double embrayage et sept rapports. Pas de boîte mécanique au menu : les inconditionnels sont priés de se diriger de toute urgence vers la Honda Civic Type R.

Les performances n’évoluent pas : 0 à 100 km/h en 4,8 s, une bride à 250 km/h. La S3 reste disponible en deux carrosseries, cette Sportback (cinq portes) et la Berline quatre portes.

La suite >> AU VOLANT

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles