Ceci est le nouveau Jeep Grand Cherokee L

Plus de 5 m de long, trois rangées de sièges, un gros V8... uniquement pour les Etats-Unis

La rédaction | Le 8 janvier 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Onze ans après le lancement de la quatrième génération de Grand Cherokee (!), Jeep a dévoilé jeudi la cinquième, d’abord dans une inédite version sept places baptisée Grand Cherokee L. Celle-ci sera rejointe dans le courant de l’année par le traditionnel cinq places, lui-même décliné dans une version hybride 4xe.

Il en impose, non ? Il faut dire que le gabarit de cette version L est comparable à celui des énormes Mercedes GLS et BMW X7 : 5,20 m de long sur 3,09 d’empattement. Il ne sera pas importé sous cette forme en Europe, où il risquerait de se sentir comme un bison dans un magasin de porcelaine. Dommage, il a de l’allure avec ses lignes inspirées du Wagoneer originel, son ancêtre en tant que première Jeep civilisée : capot allongé, calandre affinée, optiques minimalistes à l’avant comme à l’arrière, le tout campé sur des jantes pouvant atteindre 21 pouces en option.

Le nouveau Grand Cherokee repose sur une toute nouvelle architecture, a priori une évolution de la plate-forme « Giorgio » des Alfa Romeo Giulia et Stelvio. Il proposera sa transmission intégrale en pas moins de trois variantes plus ou moins évoluées, la Quadra-Drive II disponible sur les versions hautes intégrant à la fois une boîte de transfert et un différentiel arrière. Par défaut, les quatre roues motrices ne sont pas permanentes : quand les conditions d’adhérence le permettent, le Grand Cherokee est une propulsion.

Le tout est géré par les assistances électroniques de l’habituel système Selec-Terrain, et peut être associé à une suspension pneumatique optionnelle capable d’augmenter la garde au sol (212 mm en standard) de 60 mm pour le franchissement, ou de de la réduire de 21 mm sur les grands axes pour l’aérodynamique, voire de 46 mm à l’arrêt pour faciliter l’accès à bord.

Le Grand Cherokee a aussi travaillé ses manières avec des supports moteur actifs qui se rigidifient avec la vitesse, et un système de réduction active de bruit pour mieux contrôler le niveau sonore dans l’habitacle. Bref, on est loin des Jeep du Débarquement.

Aux Etats-Unis, cette version L sera proposée avec un V6 3.6 et un V8 5.7 essence, mais n’y comptez pas trop sur le futur Cherokee européen, qui misera avant tout sur sa déclinaison hybride pour se faire une place.

 

Articles associés

Plus d'articles