Koenigsegg ne va pas laisser Bugatti s’en tirer comme ça

Leur vengeance sera terrible

La rédaction | Le 6 septembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Tout en félicitant Bugatti d’avoir atteint les 490 km/h avec une Chiron modifiée, Koenigsegg rappelle qu’une version « high speed » de la nouvelle Jesko est en gestation, et qu’elle pourrait bien aller encore plus vite. Sans oublier de faire remarquer l’air de rien que la Chiron en question n’est pas une voiture de série, et qu’elle n’a réalisé sa tentative que dans un sens…

« Nous tenons à les féliciter, a déclaré un porte-parole de Koenigsegg à TopGear.com. C’est un bel accomplissement. Si la version de production de cette voiture parvient à dépasser les 457 km/h (ou 447 km/h en moyenne sur un aller-retour), alors elle détrônera l’Agera RS en tant que voiture de route la plus rapide de l’histoire. »

Koenigsegg détient en effet toujours ce record, signé avec une Agera RS de série en 2017. Le pilote d’essai maison Niklas Lilja s’en était chargé sur une route fermée du Nevada.

Bugatti a tenu à préciser que la Chiron aurait sans doute pu gagner 25 km/h si elle avait effectué sa tentative sur un site comme celui du Nevada (plus d’altitude, donc un air moins dense et une traînée réduite) au lieu d’opter pour l’ovale allemand de Ehra-Lessien, presque au niveau de la mer.

Koenigsegg considère lui aussi que sa nouvelle Jesko pourrait rouler plus vite. Baptisée ainsi en hommage au père de Christian von Koenigsegg, la Jesko remplace l’Agera RS et est animée par un V8 5.0 biturbo produisant 1 600 ch et 1 500 Nm (avec de l’E85 dans les veines).

« Nous l’avons déjà dit auparavant et nous le répétons, une version haute vitesse de la Jesko devrait être en mesure de dépasser la barre des 300 mph (483 km/h, NDLR), a expliqué le porte-parole. Pour arriver à cette conclusion, nous avons utilisé les mêmes outils de mesure que lors du développement de l’Agera RS. Et à l’époque, nous avions légèrement sous-estimée sa vitesse. »

On ne sait pas encore quand aura lieu la tentative de Koenigsegg, mais les 490 km/h claqués par Bugatti ont placé la barre très haut, d’autant que la marque française a annoncé dans la foulée qu’elle ne voulait plus jouer : elle se retire de la course aux records pour se concentrer la conception de modèles spéciaux.

Articles associés

Plus d'articles