Land Rover passe au six-cylindres en ligne

400 ch, compresseur électrique et hybridation légère pour le nouveau Range Rover Sport HST

La rédaction | Le 13 février 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Land Rover vend beaucoup de Diesel, et c’est devenu un problème en ces temps de chasse aux sorcières. La solution ? Un tout nouveau six-cylindres en ligne 3.0 essence, étrenné par le Range Rover Sport.

Cette inédite version HST vient remplacer le V6 3.0 à compresseur de 340 ch, mais adopte un positionnement plus sportif, souligné notamment par un accastillage en carbone et des étriers de frein rouges. Avec 400 ch (une variante 360 ch sera également disponible selon les marchés) et 550 Nm, ce bloc promet un 0 à 100 km/h en 6,2 s pour 225 km/h en pointe.

La révolution est complète : outre le passage à une architecture en ligne – à laquelle le Range avait goûté en Diesel à l’ère BMW ; chez Jaguar, ce sera un vrai retour aux sources –, comme chez Mercedes, ce nouveau L6 fait appel à un turbo à double étage. Il est ici soutenu par un compresseur électrique pour supprimer toute latence sous le pied droit. Et comme chez Mercedes, il est associé à un alterno-démarreur qui profite aussi bien à la réactivité qu’à la sobriété de l’ensemble.

Land Rover annonce ainsi un appétit en baisse de 20 % par rapport à l’ancien V6. Mais comme on partait de haut et que le Range Sport pèse toujours ses 2,2 t, cela fait tout de même 9,3 l/100 km et 213 g/km à l’arrivée (selon la norme NEDC, plus favorable que le nouveau cycle WLTP), micro-hybridation ou non. Premier essai très bientôt.

Articles associés

Plus d'articles