La Mercedes C111 a 50 ans

Cela aurait pu être une révolution. Retour sur la supercar Mercedes que l'on n'a jamais eue.

La rédaction | Le 24 mars 2020 |

4

Rotatif oblige, le moteur connaît quelques soucis de fiabilité. La consommation d’huile est aussi un problème, tout comme le respect des normes antipollution aux Etats-Unis.

Mercedes bat donc sagement en retraite vers un moteur à pistons conventionnels. Enfin presque : après le choc pétrolier de 1973 et l’obsession antigaspi qui s’ensuit, la marque décide de mener des expériences sur le Diesel, histoire de voir s’il peut faire bon ménage avec une voiture de sport.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles