Sébastien Ogier rejoint Toyota

Après le premier sacre d’un non-Sébastien en seize ans, Toyota veut faire rentrer les choses dans l’ordre

La rédaction | Le 28 novembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Cette année, le champion WRC ne s’appelle pas Sébastien. La dernière fois que c’est arrivé, c’était en 2003. Williams se battait pour le titre en Formule 1, Friends passait encore à la télé et on jouait au Serpent sur nos Nokia 3310. La vie était différente.

Mais en 2019, un Ott Tänak a mis fin au monopole français sur le championnat pilotes, après les 9 titres de Sébastien Loeb et les six de Sébastien Ogier. Titré au volant de la Toyota Yaris, l’Estonien pilotera en 2020 une Hyundai i20.

Et devinez qui va le remplacer chez Toyota ? C’est aujourd’hui officiel, ce sera Sébastien Ogier, mort de faim après une saison frustrante chez Citroën (qui a sauté sur l’occasion pour quitter le championnat par la porte de derrière).

Les RH de chez Toyota ne se sont pas contenté d’embaucher la superstar de la discipline, ils ont aussi fait de la place pour l’avenir. Exit Jari-Matti Latvala et Kris Meeke, place à l’ex-M-Sport Elfyn Evans et au jeune espoir maison Kalle Rovanperä, qui a remporté le titre cette année en WRC2 Pro.

« Être en mesure de signer avec un pilote de ce calibre en dit long sur ce que nous avons accompli avec cette équipe en si peu de temps, se réjouit le patron de l’écurie Toyota, Tommi Mäkinen (oui, LE Tommi Mäkinen).

« Elfyn est un pilote que je surveille depuis un bout de temps. Nous avons vu qu’il pouvait être suffisamment rapide pour jouer la gagne sur à peu près n’importe quel terrain, mais aussi piloter très intelligemment pour marquer des gros points quand la situation l’exige. Quand à Kalle, je le connais depuis qu’il est tout petit et il a toujours été évident qu’il a quelque chose de spécial. Il a encore beaucoup à apprendre, mais je crois qu’il est prêt à passer à l’étape suivante. »

Ogier au volant de la meilleure machine du plateau face à une sulfureuse dream team Tänak-Neuville, la saison 2020 promet d’être relevée. Rendez-vous le 23 janvier pour le top départ au Monte-Carlo.

Articles associés

Plus d'articles