Pagani planche toujours sur une hypercar électrique

L'italien dément la rumeur selon laquelle il aurait renoncé à l'électrification. Les futures Pagani seront animées par un V12, mais pas que.

La rédaction | Le 21 juillet 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Pagani a confirmé à TopGear.com qu’il voyait toujours un avenir aux hypercars électriques., contrairement a ce qui a pu être annoncé un peu hâtivement par certains confrères la semaine dernière.

« Nous croyons vraiment qu’il y a des débouchés dans les voitures électriques pour des produits qui n’existent pas encore à ce jour », a souligné un porte-parole de la marque.

« Si ces produits portent le nom de Pagani, ils doivent correspondre à notre philosophie : ils doivent être légers, sûrs et émotionnels. » L’équipe responsable du projet électrique chez Pagani travaille actuellement avec des partenaires pour trouver la technologie adaptée à la propulsion des futurs produits de la marque, et ainsi « atteindre cet objectif précis. »

« La commercialisation interviendra quand la technologie sera prête, et cette Pagani électrique sera indéniablement et typiquement Pagani », poursuit le porte-parole.

Des déclarations qui corroborent celles qu’avait faites Horacio Pagani l’an passé : même si aucun client n’a jamais formulé explicitement son intérêt pour une hypercar électrique ou même hybride, « nous travaillons sur un projet de voiture à propulsion alternative », avait confié le patron. « Une voiture belle et légère regorgeant de détails », idéale pour aller défier la Pininfarina Battista ou la Lotus Evija.

D’ici-là, on aura assisté à la naissance de la descendante de la Huayra. Nom de code : C10, toujours autour d’un V12 turbo AMG. « Un moteur qui propulsera le projet C10 et répondra à toutes les réglementations sur les émissions d’ici 2026-2027 », avait-il promis.

 

 

 

Articles associés