911

Arrêtez tout, la nouvelle Porsche 911 GT3 RS est arrivée

Avec un max d'appui aéro et un système DRS, la 992 GT3 RS est plus que jamais une voiture de course pour la route

La rédaction
Publié le : 17 août 2022

Chez Top Gear, on n’est pas compliqués. Porsche mettrait son flat 6 4.0 atmosphérique de 525 ch dans une balayeuse, on continuerait à trouver ça génial (tiens, c’est une idée, d’ailleurs…). Et la nouvelle 911 GT3 RS type 992 n’a pas vraiment besoin d’être présentée : quand les gens qui écrivent un communiqué de presse se sentent obligés de préciser que leur voiture à 234 977 € est « homologuée pour la route », ça en dit déjà long.

Personne ne sera donc surpris que la nouvelle GT3 RS s’inspire largement des 911 RSR et GT3 R de course, ou qu’elle génère 409 kg d’appui aérodynamique à 200 km/h, voire 860 kg à 285 km/h. De toute façon, il suffit de voir ce colossal aileron arrière biplan – qui surplombe désormais le toit – et ces dérives taillées dans les bas de caisse pour comprendre qu’elle colle à la route.

On parle en effet d’une machine qui développe deux fois plus d’appui que l’ancienne GT3 RS, et trois fois plus que l’actuelle GT3. C’est formidable en courbe, mais cela se répercute sur la traînée. La vitesse de pointe s’en ressent : 296 km/h, c’est 22 km/h de moins qu’une 992 GT3 tout court, 15 ch moins puissante (et 15 kg plus légère, la GT3 RS pesant pile 1 450 kg). En revanche, la nouvelle venue gagne 2 dixièmes sur le 0 à 100 km/h (3,2 s). Notez qu’elle n’est hélas disponible qu’en boîte PDK, comme c’est désormais la règle sur les Porsche RS.

Pour ne pas perdre la face dans les lignes droites de Kemmel ou Döttinger Höhe dans le sillage des 488 Pista ou des 620R des copains, vous pourrez compter pour la première fois sur un DRS, à la manière des Formule 1. Le plan supérieur de l’aileron est en effet mobile : d’un simple appui sur un bouton au volant, un système hydraulique fait varier son angle d’attaque en faveur de l’appui ou de la vitesse de pointe.

Il fait aussi office d’aérofrein lors des freinages d’urgence, au cas où les gros freins de 408 mm à l’avant et 380 mm à l’arrière (voire 410 mm et 390 mm pour les disques carbone-céramique optionnels) ne suffiraient pas. Les trains roulants ont été revus, autour notamment d’une voie avant élargie de 29 mm.

Si vous en voulez encore plus, Porsche propose gracieusement un pack Clubsport incluant un arceau, des harnais six points et un extincteur. Profitez-en, « Porsche »et « gratuit » dans une même phrase, ce n’est pas tous les jours. Et rassurez-vous, vous pourrez tout de même lâcher encore quelques billets pour le pack Weissach qui comprend une bonne dose de carbone un peu partout (y compris sur l’arceau, 6 kg plus léger que le standard en acier), et des palettes en magnésium pour un déclic encore plus délectable. Des jantes forgées en magnésium sont également au menu (- 8 kg).

À vrai dire, l’idée que quelqu’un ait les moyens de s’offrir une GT3 RS et le fasse sans cocher toutes ces options – allez, au minimum le pack Clubsport à zéro euro – nous paraîtrait quelque peu étrange. Mais encore une fois, on a des goût simples…

 

Top Gear
Newsletter

Recevez les dernières news, tops et exclusivités sur votre adresse e-mail.