La McLaren 620R est une bébé Senna

Les track days, c'est du sérieux. Encore plus affûtée que la 600LT, la McLaren 620R devient le modèle le plus hardcore de la famille Sports Series

La rédaction | Le 9 décembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Dites bonjour à la McLaren de la semaine, la 620R. Elle a beau faire partie des « petites » Sports Series dérivées de la 570S (par opposition aux Super Series autour de la 720S, aux hypercars Ultimate Series, et la GT… qui n’a pas de nom de famille), il s’agit assurément d’un des engins les plus teigneux jamais sortis de Woking.

Pour faire court, c’est une version routière de la McLaren 570S GT4. Sans les contraintes réglementaires de la course, le V8 3.8 biturbo passe à 620 ch pour coiffer la 600LT, l’autre pistarde de la famille.

Elle est logiquement plus rapide sur un tour, et si vous voulez creuser encore l’écart, vous pouvez cocher des pneus slick en option. Mais avec les P Zero Trofeo R de série, il devrait y avoir de quoi voir venir.

Des chiffres ? 0 à 100 km/h en 2,9 s, 0 à 200 en 8,1 s, 322 km/h. Si cette dernière valeur est moins élevée que sur la 600LT, c’est parce que la 620R produit beaucoup plus d’appui (185 kg à 250 km/h contre 100 kg) grâce à sa panoplie aérodynamique issue de la course, dont un imposant aileron arrière en fibre de carbone.

Sur un jouet dédié à la piste, les vitesses de passage en courbe sont en effet autrement importantes que les pointes en ligne droite. On s’attardera donc davantage sur la suspension réglable manuellement sur 32 crans pour adapter au mieux la voiture au circuit, à votre niveau et à vos goûts.

L’intérieur n’est pas encore visible en photos mais McLaren l’annonce dépouillé. Il n’y a pas de tapis de sol, tandis que la climatisation, le GPS et l’autoradio sont des options (gratuites). Si vous tenez à la hi-fi, vous aurez droit à une un système Bowers & Wilkins spécifique ultraléger. Les baquets carbone avec harnais six points sont en série, comme les palettes XXL (en carbone elles aussi), les freins céramique et la télémétrie. En option, vous pouvez ajouter une prise d’air dorsale ou un échappement sport en titane. Vous cocherez bien évidemment les deux.

Avec ses 1 282 kg à sec, la McLaren 620R est 35 kg plus lourde qu’une 600LT, mais elle devrait s’y retrouver dans les virages. Elle sera construite à 350 exemplaires, avec un nuancier et des stickers inspirés par les McLaren de course que vous pourrez bien sûr personnaliser à l’envi en passant par MSO.

McLaren a fixé le tarif à 250 000 £ TTC outre-Manche, soit un peu moins de 300 000 €. C’est beaucoup, mais finalement à peine plus qu’une 600LT optionnée pour la piste, et le tiers du prix d’une Senna. Voilà qui mérite réflexion.

Articles associés

Plus d'articles